FAQ Dordogne

Une FAQ avec des questions réponses sur la Dordogne Périgord

Les quatre Périgords… noir, blanc, vert et pourpre

Noir, blanc, vert et pourpre… le Périgord est multicolore mais d’où vient ce découpage qui a fait couler tellement d’encre?

Les raisons sont historiques, culturelles, touristiques et économiques, voici un bref résumé de la situation…

Le Périgord noir

C’est sans doute la plus ancienne des appellations qui existait avant même le département de la Dordogne. La couleur noire fait référence aux chênes lièges qui sont très présents dans cette partie de la Dordogne et qui donne au paysage une belle couleur sombre. Le noir ajoute une touche de mystère qui plait beaucoup à ses habitants et aux touristes. Le Périgord noir s’étend sur le sud est du Département. Il est connu pour Sarlat-la-canédat mais Les Eyzies, Montignac ou Domme sont également des villes ou villages très visités. Ce Périgord est riche de mille vestiges à découvrir, de préférence en basse saison car la saison estivale est particulièrement chargée, à la limite du praticable.
Le Périgord noir est traversé par deux importants cours d’eau : La Dordogne et la Vézère.

Le Périgord blanc

Il tire son nom des plateaux calcaires de cette partie de la Dordogne et couvre la partie centrale du département. Historiquement, il comprenait le Riberacois qui a préféré depuis quelques années rejoindre le Périgord vert porteur de plus d’authenticité. Le Périgord blanc héberge Périgueux, la ville principale de la Dordogne mais également les bourgades de Savignac-les-Églises, Montpon, Sorges, Saint-Astier, Neuvic ou encore Mussidan. Moins boisé que les autres Périgords, celui-ci est relativement agricole et est arrosé par l’Auvézère, l’Isle, La Double et la Dronne.

Le Périgord vert

L’histoire raconte que l’appellation aurait été trouvée par Jules Vernes lui-même lors d’un séjour dans le nord du Département. Cette couleur pleine d’espoir vient de la nature luxuriante, arrosée par les nombreux cours d’eau qui couvrent ce territoire. Historiquement, le Périgord vert s’étendait essentiellement au nord du département, en particulier autour de la région de Nontron mais progressivement, il s’est étendu vers l’Ouest pour englober Ribérac jusqu’à Saint Aulaye. Le Périgord vert est vallonné, il est parsemé de petites prairie et de belles forêt et cette nature préservée offre un charme très authentique qui favorise le développement du tourisme vert et durable. Nontron, Thiviers, l’admirable Brantôme, Lanouaille, Piégut-Pluviers, Jumilhac le grand et Ribérac sont les principales villes du Périgord vert. Les cours d’eau qui le traversent sont la Côle, la Dronne, la Belle et L’Auvézère.

Le Périgord pourpre

Il s’agit sans aucun doute de la couleur la plus contestée car elle répond avant tout à des considérations touristiques et non pas à une réalité historique. Apparu dans les années 90, le pourpre fait référence au vignoble qui est très présent dans cette partie au sud ouest du Département autour de Bergerac en allant jusqu’à Montpazier, Le Bugue, Le Buisson de Cadouin ou encore Villefranche de Lonchat. Ce Périgord est riche d’une grande variété paysagère et d’un patrimoine célèbre en particulier pour ses bastides (Montpazier, Beaumont du Périgord, Villefranche du Périgord…), souvenir du passage de nos amis anglais (A l’époque, on était pas trop amis… ;-). Largement traversé par la rivière Dordogne, ce Périgord est le berceau du célèbre vin de Bergerac que je vous invite fortement à découvrir lors de votre séjour.

Et maintenant, le Périgord, c’est de l’or

Vous savez désormais d’où viennent ces quatre couleurs mais leur pérennité n’est pas assurée depuis que les hautes instances du tourisme ont découvert que personne ne faisait réellement la distinction et que le résultat attendu d’un point de vue promotionnel n’était pas toujours au rendez vous…

Qu’à cela ne tienne, dans le Périgord, nous ne sommes pas à court d’idée et puisque ces 4 couleurs ne semblent pas parler à nos visiteurs, nous en avons choisi une cinquième et pas la moindre, tout doucement le Périgord va peut-être se fondre dans une seule couleur : L’or… Car OR est présent tout aussi bien dans DORdogne que dans PérigORd et que cela souligne la richesse à tous les niveaux de ce magnifique territoire…

En tout cas, c’est ainsi que le comité départemental du tourisme a présenté un peu les choses mais il faut encore patienter pour en savoir plus et voir la direction que va prendre cette histoire haute en couleurs… 🙂

Pour en savoir plus sur les 4 Périgords, voici quelques liens intéressants
http://www.dordogne-perigord.com/fr/infos_perigord.asp
http://espritdepays.com/comprendre/introduction/les-quatre-couleurs-du-perigord
Un article particulier sur le Périgord vert
http://www.chezjoly-vacances.com/fr-fr/fr-FR/home-fr-fr/11-francais/parc-naturel-regional-perigord-limousin/21-nontronnais-ou-perigord-vert

Pour en savoir plus sur la couleur OR et les évolutions envisagées, voici d’autres liens tout aussi passionnants.
http://www.sudouest.fr/2013/02/04/l-adieu-aux-couleurs-955693-1733.php
http://parentheses-imaginaires.com/dordogne-perigord-cest-de-lor/

La carte des 4 Périgords

La carte des 4 Périgords

Hébergement insolite en Dordogne

L’hébergement insolite est très tendance et les guides de référence des hébergements insolites sont de plus en plus nombreux. Qu’en est-il en Dordogne? J’ai eu envie d’y voir plus clair et après quelques recherches, j’ai décidé d’écrire un petit article sur le sujet… à défaut de devenir le nouveau guide de référence des hébergements insolites, il deviendra peut-être un article de référence… 🙂

Définition de l’hébergement insolite

Avant toutes choses, mettez nous bien d’accord sur la définition d’un hébergement insolite.

Selon le dictionnaire, le mot « hébergement » a pour définition : « action d’héberger » avec pour synonyme le plus proche le mot « accueil ». La définition du mot « insolite » est : « Ce qui est différent de l’habitude et qui surprend » et son synonyme le plus proche est « particulier » qui désigne « ce qui appartient à une seule personne ou à une seule catégorie et la distingue des autres ».
Selon moi, fort de ces définitions, un hébergement insolite serait donc un hébergement permettant un accueil différent de l’habitude, qui surprenne et qui serait d’une certaine manière unique.

Un échantillon d'hébergements insolites proposés par google

Un échantillon d’hébergements insolites proposés par google

Classification des hébergements insolites

A partir de cette définition, nous pouvons envisager une petite classification.

Les hébergements insolites classiques

Vous avez noté le bel oxymore 😉 Cette catégorie regroupe les structures qui font de l’insolite dans un but purement commercial en surfant sur les tendances du moment. Je pense aux cabanes dans les arbres, les yourtes, les tipis, les roulottes qui se sont réellement banalisés ces dernières années. Bravo aux pionniers mais les copies parfois bien pâles manquent d’intérêt. Attention, que ce soit bien clair entre nous, il est tout à fait possible de trouver dans cette catégorie des endroits charmants et de passer un très bon moment mais il n’y a plus grand chose d’insolite dans la démarche.

Les hébergements insolites culturels

Je vois ensuite une deuxième catégorie regroupant les hébergements insolites culturels. J’entends par là, ceux qui cultivent l’insolite dans le sens ou ils ne se contentent pas de recopier des concepts existants mais où ils évoluent au fil du temps et proposent régulièrement de nouveaux hébergements. Ils ont parfois commencé par une cabane perchée mais ont évolué ensuite vers des cabanes flottantes, des bulles ou des nids dans les arbres et ils proposeront demain de dormir dans un terrier. Il y a dans cette catégorie un goût pour l’innovation, souvent de la créativité et toujours beaucoup d’énergie. L’insolite se trouve sûrement dans cette quête infinie de l’insaisissable insolite.

Les hébergements insolites naturels

Enfin, je veux distinguer les hébergements insolites naturels qui sont insolites par essence en raison de leur histoire et de leurs réelles particularités. Dans cette catégorie, l’insolite n’est pas recherché mais il existe à l’état naturel. C’est sans doute les hébergements les plus rares mais également les plus authentiques et les plus attachants. C’est également dans cette catégorie que vous trouverez véritablement des choses très insolites.

Hébergement insolite : Notre coup de cœur

Autant vous l’avouer, notre préférence est un peu partisane puisque assez naturellement, notre coup de cœur va à nos parenthèses imaginaires. Au delà des hébergements, c’est véritablement l’histoire du lieu qui nous semble insolite. Les premiers coup de hache ont été donné un certain mai 68 dans la France agitée que tout le monde connait. En plus de quarante ans, le village a connu de multiples évolutions mais aussi des revers (Tempête de 1999, fermeture en 2006…) sans jamais perdre son âme ni son caractère. Vallonné, Arboré, fleuri et arrosé, le domaine a un charme indéniable et sa douce mutation pour passer du domaine des fontaines aux parenthèses imaginaires le rend toujours plus insolite.

Les hébergements gagnent en caractère avec une décoration soignée et inspirée par des courants artistiques… Les cabanes glamping se font rêveuse, gourmande, coquine, bavarde ou encore nostalgique (Il existe 14 cabanes sur le domaine) et les chalets lacustres profitent de la magie de l’étang pour plonger leurs invités dans un monde à part.
L’histoire n’est pas finie, le lieu est en perpétuelle évolution et les projets ne manquent pas… Les parenthèses imaginaires sortent chaque jour un peu plus des chemins battus et constituent une des plus belles destinations insolites de Dordogne… Les mots et les photos ne suffisent pas toujours pour s’en rendre compte et seul un petit séjour sur place permet de mesurer l’ambiance particulière qui y règne.
Toutes les informations sont disponibles sur le site : http://parentheses-imaginaires.com

Une insolite cabane romantique aux parenthèses imaginaires inspirée par les comics à l'eau de rose des sixties

Une insolite cabane romantique aux parenthèses imaginaires inspirée par les comics à l’eau de rose des sixties

Nos suggestions pour un hébergement insolite

Nous ne pouvons pas référencer tous les hébergements insolites de Dordogne alors j’ai relevé ce qui me semblait intéressant sans pour autant que cela soit exhaustif et je vous invite à consulter les annuaires spécialisés que j’évoque ci-dessous pour trouver votre habitat insolite en Dordogne  :

http://www.terre-et-toi.com
Un domaine où transpire une certaine conscience écologique avec des maisons en paille, des murs en terre, des enduits à l’argile et un jardin biologique qui doit ravir les papilles

http://www.tikal-lodge.com
Le côté auto-construction a retenu mon attention car tous les hébergements sont réalisés par le propriétaire qui a su faire preuve d’ingéniosité et d’un certain courage pour avancer. J’imagine un côté très authentique et beaucoup de sincérité dans le projet avec une recherche autour du bien-être sans doute intéressante.

http://www.chateaugauthie.com
D’apparence très classique, je trouve à ce petit château un côté très insolite… Je ne sais pas pourquoi… un sentiment étrange qui mérite peut-être d’aller faire une vérification sur place… 🙂

http://www.gorodka.com/
Attention, très, très, très insolite… Il s’agit d’un village artistique très original qui propose quelques chambres pour un court séjour ou un chalet si vous êtes artiste et que vous voulez faire résidence.

Gorodka... Un must dans l'hébergement insolite

Gorodka… Un must dans l’hébergement insolite

Les annuaires pour trouver un hébergement insolite

Vous trouverez ci-dessous quelques annuaires qui recensent des hébergements plus ou moins insolites (Souvent moins que plus d’ailleurs). Attention, ils présentent pratiquement tous la même chose et ne recensent pas tous les hébergements insolites. La preuve, vous ne trouverez sans doute pas les parenthèses imaginaires dans ces annuaires mais ils peuvent tout de même rendre quelques services.

http://www.insolithome.com/result_carte.asp?id_map=2

http://www.perigorddecouverte.com/hebergements-insolites-perigord-6-42.php

http://www.guide-du-perigord.com/fr/tourisme/se-loger/locations-insolites-chalets-yourtes-cabanes-perchees-roulottes-tipis-.html

http://www.monhebergementinsolite.com/region-aquitaine

Insolite : En savoir plus

D’autres ont écrit des articles très intéressant sur le sujet, voici quelques ressources complémentaires et plus généralistes sur la question des hébergements insolites :

http://marieremande.over-blog.com/article-une-charte-pour-l-insolite-69031476.html

http://veilletourisme.ca/2005/06/07/les-percees-de-lhebergement-alternatif/

http://www.graines-voyageurs.fr/preparer-ses-vacances/3645-comment-choisir-son-hebergement-insolite-

http://evene.lefigaro.fr/lieux/actualite/hotel-nuit-insolite-tourisme-everland-2800.php

Quelles sont les villes ayant la même latitude que la Dordogne?

La Dordogne a sa latitude comprise entre 44 ° 35’ Nord et 45° 42’ Nord. Périgueux qui est assez central a pour coordonnées : 45° 12’N pour la latitude et 0° 44’E pour la longitude.

A ces latitudes, nous trouvons également les villes indiquées ci-dessous avec en gras les plus connues. Nous noterez qu’à la même latitude, les climats peuvent être très différents en fonction des influences océaniques ou continentales car nous trouvons par exemple sur la même ligne Périgueux, Montréal, Venise ou encore Belgrade…

Pour info, je vous signale que un écart de un degré de latitude représente environ 111 kms.

Au canada :

Ottawa : 45° 25’N
Montreal : 45° 30’N
Windsor : 45°  0’N
Halifax : 44° 37’N

En Chine

Baicheng : 45° 37’N

En Croatie

Rijeka : 45° 19’N                
Karlovac : 45° 30’N
Sisak : 45° 30’N
Osijek : 45° 32’N
Pula : 44° 52’N

En Italie

Turin : 45°  4’N
Novara : 45° 27’N
Pavie : 45° 12’N
Milan : 45° 28’N
Monza : 45° 34’N
Vérona : 45° 25’N
Treviso : 45° 40’N
Venice : 45° 25’N
Trieste : 45° 39’N
Sestrière : 44° 58’N
Parme : 44° 47’N
Modena : 44° 39’N

En Mongolie

Erdene : 45° 10’N

En Roumanie

Galati : 45° 27’N

En Russie

Krasnodar : 45°  1’N
Stavropol : 45°  2’N
Novorossiysk : 44° 43’N

En Ukraine

Sebastopol : 44° 35’N

En Slovénie

Koper : 45° 31’N

En Yougoslavie

Belgrade : 44° 49’N
Novi Sad : 45° 15’N
Sabac : 44° 45’N

En Bosnie

Banja Luka : 44° 46’N

Au Kazakhstan

Kzyl Orda : 44° 52’N

Et aux états unis…

Dans l’état de Californie

Fossil :45°  0’N

Dans l’état d’Idaho

Salmon : 45° 30’N

Dans l’état du maine

Greenville : 45° 25’N
Millinocket : 45° 40’N

Dans l’état du Minnesota

Minneapolis : 44° 58’N
Saint Cloud : 45° 34’N
Granite Falls : 44° 46’N

Dans l’état de New-york

Malone : 44° 49’N
Plattsburgh : 44° 40’N

Dans l’état du Michigan

Traverse city : 44° 45’N

Dans l’état du Montana

Bozeman : 45° 40’N
Dillon : 45° 12’N

Dans l’état d’Oregon

Newport : 44° 39’N
Condon : 45° 13’N
La grande : 45° 19’N
Pendleton : 45° 40’N
Portland : 45° 31’N
Salem : 44° 56’N

Dans l’état du Dakota du sud

Aberdeen : 45° 28’N

Dans l’état du wisconsin

Barron : 45° 24’N
Eau Claire : 44° 48’N

Dans l’état du Wyoming

Sheridan : 44° 47’N

La plupart des données sont extraites de cette page : http://pgj.pagesperso-orange.fr/latlong.htm

Quelle est la superficie de la Dordogne?

La Dordogne couvre une superficie d’un peu plus de 9000 km2 (Tout le monde n’est pas d’accord sur le sujet… Cela varie de 9060 à 9220…)

C’est le troisième département en terme de superficie après la Gironde et les Landes. Il passe quatrième si on prend en compte la Guyanne qui bat tout le monde à plat de couture avec 86404 km2. La densité de population est de l’ordre de 46 hab/km2, ce qui place la Dordogne en 79ième position des départements les plus denses, autant vous dire que nous avons de la place pour respirer et vous accueillir pendant vos vacances…:-)

Sa longitude varie entre 0° 3’ Ouest et et 1° 25 Est

Sa latitude entre 44 ° 35’ Nord et 45° 42’ Nord
 
Dans sa plus grande longueur, du nord au sud, il faut compter 126 kms et sa plus grande largeur représente d’ouest à l’est : 116 kms. Le pourtour est estimé à environ 500 kms.

Pour information, la plupart des chiffres présentés ici sont extraits du site ci-dessous très bien documenté :
http://www.dordogne-perigord.com/fr/infos_geographie.asp#
et de wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9partements_fran%C3%A7ais_class%C3%A9s_par_population_et_superficie

La superficie de la Dordognee

La superficie de la Dordogne – Carte de Marmelad sous licence CC-BY-SA modifiée par Stephan

Quel ensoleillement en Dordogne?

Lorsqu’on décide de partir en vacances, la question de l’ensoleillement peut se poser, ne serait ce que pour faire sa valise… :-). Personnellement, j’aime l’idée que l’homme ne parvienne pas à maîtriser les conditions climatiques et j’ai appris avec le temps à me satisfaire de toutes les saisons et de toutes les conditions mais voici tout de même quelques éclaircissements sur la question.

La Dordogne présente un climat océanique très tempéré avec des influences continentales qui viennent diminuer les températures en hiver.

L’ensoleillement en Dordogne se situe en général entre 1900 et 2000 heures annuelles, ce qui positionne régulièrement le département entre la 25ième et la 30ième position sur 96 départements français. C’est plutôt bien mais évidemment, il faut considérer les classements avec prudence car il y a des exceptions : en 2011, la Dordogne est classée au 56ième rang avec 1951 heures mais elle passe en 2013 au 24ième rang avec seulement 1575 heures en raison d’un hiver très pluvieux dans tout le pays.

Pour faire simple, en Dordogne, l’hiver est souvent pluvieux avec parfois un peu de neige, le printemps est variable, l’été est chaud mais pas trop chaud et l’automne très agréable. Nous ne sommes pas soumis aux vents de type mistral, tramontagne et les températures sont rarement insupportables en raison de la présence de nombreuses forêts et de nombreux points d’eau.

Ces conditions climatiques rendent bien sûr l’été agréable mais offrent également de très belles perspectives en mai et juin avec le grand réveil de la nature ou en septembre, octobre avec une douceur incomparable, le brame du cerf et un temps qui s’écoule tranquillement ; autant d’éléments qui font de la Dordogne une très belle destination de vacances… 🙂

Enfin, pour info, le département le plus ensoleillé de France est « Les bouches du Rhône » avec régulièrement plus de 3000 heures annuelles mais quand on connait la réputation des marseillais, et leurs capacité naturelle à tout exagérer, ce n’est pas impossible qu’ils se situent en réalité au même niveau que la Dordogne… 😉

L'été en Dordogne

L’été en Dordogne – Photo prise aux parenthèses imaginaires en août 2012