Histoire Dordogne

Des anecdotes historiques sur la Dordogne et le Périgord

La grotte de Villars dans le Périgord vert

Il existe dans le nord du Périgord, très précisément à Villars en Périgord vert, une grotte qui mérite le détour et sans doute une plus grande reconnaissance. Certes, la grotte de Villars n’est pas Lascaux dont la renommée est mondiale mais elle présente un intérêt certain et par rapport à Lascaux quelques avantages.

Cette grotte a été découverte en 1953 par le club de Spéléologie de Périgueux. Après de multiples expéditions, les spéléologues vont découvrir pas moins de 13 kms de galeries et vont surtout observer des traces du passage des hommes préhistoriques car la grotte contient de magnifiques peintures rupestres. Les peintures recensées sont âgées d’environ 17 000 ans… Vous pouvez admirer de nombreux chevaux mais également des bouquetins, des bisons et une représentation humaine.

Les peintures rupestres ne sont pas les seuls attraits de cette grotte. Elle présente également d’admirables concrétions et les amateurs de stalactites ou stalagmites vont être comblés. La calcite est partout et elle s’amuse depuis des milliers d’années à construire des draperies, des piliers et de magnifiques ornements… Le tout est parfaitement mis en valeur par un jeu de lumière adapté.

Il faut souligner que les grottes qui présentent à la fois des témoignages de l’art pariétal et des concrétions de grande qualité sont extrêmement rares et la grotte de Villars est la seule à réunir ses deux aspects en Périgord.

La grotte est ouverte au public depuis 1959 et au fil du temps, les aménagements vont s’améliorer pour offrir aujourd’hui un très bel espace de découverte parfaitement organisé pour accueillir le public sur près de 600 m de galeries et au travers de plusieurs salles.

La visite de la grotte est complétée par un jardin préhistorique très sympa où les enfants peuvent en particulier s’initier à la technique du propulseur. A noter que même au plus fort de la saison estivale, les temps d’attente pour la visite sont très raisonnables contrairement à d’autres endroits archi surpeuplés en plein été.

Bref, la grotte de Villars est un rendez vous incontournable lorsqu’on séjourne en Dordogne… C’est une destination 3 étoiles… 🙂 qui a en plus le bon goût de se trouver à quelques kilomètres de Parenthèses imaginaires.

Pour en savoir plus, voici une sélection de liens :

Le site officiel de la grotte de Villars
http://grotte-villars.com/

Un site spécialisé en Préhistoire qui amène des précisions intéressantes
http://www.hominides.com/html/lieux/grotte-de-villars.php

Un magnifique diaporama qui ne peut que vous donner envie de visiter la grotte
http://www.perigords.fr/panoramas/F-grottes-de-Villars.html

Et bien sûr, voici quelques photos

La grotte de Villars

La grotte de Villars

La grotte de Villars

La grotte de Villars

La grotte de Villars

La grotte de Villars

La grotte de Villars

La grotte de Villars

 

Le couteau de Nontron

Le couteau de Nontron passe pour être le plus vieux couteau fermant produit en France avec l’installation officielle d’un maître coutelier en 1653 à Nontron, charmante bourgade du nord de la Dordogne,au coeur du Périgord vert . Il faut bien reconnaître qu’il a un petit côté désuet ce couteau mais il a également beaucoup de charme avec son manche en buis pyrogravé identifiable du premier coup d’oeil.

Le couteau de Nontron a une âme et une histoire. Il est le fruit d’une région riche à l’époque en forges et en bois, deux éléments indispensables pour réaliser un couteau. La réalisation d’un couteau passe par un travail artisanal aux antipodes des créations industrielles puisque le montage d’un couteau se fait entièrement à la main. A Nontron, un maître coutelier façonne son couteau de A à Z en une quarantaine d’opérations environ. Le manche est traditionnellement en buis et se décline en plusieurs finitions: Boule, Queue de carpe, sabot ou violon…chacun peut faire son choix. La virole est  en laiton et la lame représentant une feuille de sauge est en acier enrichi en carbone. Chaque couteau est unique et le soin apporté à sa fabrication en fait un produit de très grande qualité, très apprécié des amateurs de couteau.

Au fil du temps, à côté de l’inusable couteau traditionnel, des déclinaisons multiples ont vu le jour. Des designers ont signé différentes variations, des forgerons ont proposé des lames dans le fameux acier de Damas et des gastronomes ont réclamé des couverts inspirés par l’esprit du Nontronais. Bref, ce couteau est bien vivant et peut constituer un très beau souvenir de votre passage en Dordogne.

La dernière usine à fabriquer le prestigieux couteau a la bonne idée de se visiter. Discrètement, vous pourrez observer le travail minutieux des maîtres-couteliers de Nontron.

Un dernier point : chaque couteau est frappé d’un signe de reconnaissance unique : un V surmonté de trois petits points mais personne ne connait véritablement l’origine de ce signe cabalistique… Vous pouvez ouvrir l’enquête… 😉

Tous les liens pour en savoir plus ou préparer votre visite de la coutellerie de Nontron sont ici:

La coutellerie Nontronaise
http://www.coutellerie-nontronnaise.fr/

Une video qui présente la coutellerie
http://player.vimeo.com/video/32438430

Une petite histoire du couteau de Nontron
http://collectionneurs-bergeracois.fr/?p=240

Un article de Sud Ouest très complet
http://www.sudouest-gourmand.fr/nontron-le-couteau-a-l%E2%80%99affut-du-design

Dans un forum, une belle collection privée de couteaux de Nontron
http://couteauxdepoche.forumchti.com/t17p70-le-nontron

Le couteau de Nontron

Un couteau de Nontron avec un manche finition boule

Le château de Puyguilhem – Villars

Le château de Puyguilhem est construit en Dordogne dans le Périgord vert sur la commune de Villars. Il est situé à quelques kilomètres des parenthèses imaginaires et constitue un excellent but de promenade si vous êtes en vacances en Dordogne.

Nous aimons beaucoup ce petit château à taille humaine et chaque fois que nous le visitons, nous imaginons volontiers que nous pourrions y habiter… 🙂 Nous n’avons jamais ce sentiment en visitant Versailles ou Chambord par exemple

Le château de Puyguilhem est un des rares château, voire le seul en Dordogne qui soit de style renaissance. Quelque part, il est plus proche des châteaux de la loire que des traditionnels châteaux de la région. Construit au début du XVI siècle, restauré au XX, il est classé aux monuments historiques. Très élégant, il est meublé avec de riches tapisseries et évoque différents styles d’architecture avec ses grandes fenêtres à meneaux ou encore ses mâchicoulis. Parmi les points remarquables, il faut retenir l’escalier d’honneur et surtout la très belle cheminée ornée des 12 travaux d’Hercule qui permet de faire un petit détour vers la mythologie.

Si vous en avez l’occasion, demandez à voir la charpente en chêne en forme de carène de bateau renversée. Elle est absolument magnifique et vaut le détour pour les amateurs de bel ouvrage.

A noter qu’il présente également un parc simple mais très agréable avec un pigeonnier et un petit labyrinthe de buis qui amusera les jeunes enfants. Le cadre qui accueille ce château est charmant avec un beau point de vue sur la vallée.

Enfin, pour les cinéphiles, sachez que le château a servi de décor pour plusieurs films au cinéma ou à la télévision ( Deux « Arsène Lupin » en 1974, « Le roi qui venait du Sud » en 1979, « L’élixir d’amour » en 1992, « Cartouche, le brigand magnifique » en 2009 ou encore « Le pacte des loups » en 2001).

Il est ouvert tous les jours en saison et un peu moins hors saison mais le plus sûr est de consulter le site des monuments de France qui tient à jour les horaires d’ouverture
http://puyguilhem.monuments-nationaux.fr/
Vous pouvez effectuer la visite seul en suivant votre instinct ou accompagné en suivant un guide.

Voici également ses coordonnées

Château de Puyguilhem
24530 Villars
Tél : 05.53.54.82.18

Bonne visite

Pour en savoir plus: vous pouvez consulter les sites suivants :

La fiche wikipedia, peu détaillée mais avec quelques photos intéressantes
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Puyguilhem_%28Villars%29

Pour les amateurs de détails, la fiche de visite des monuments de France
http://www.monuments-nationaux.fr/fichier/m_docvisite/1/docvisite_fichier_chateau.de.Puyguilhem_fr_INTERNET.pdf

A noter pour les philatélistes que le château a été retenu en 2012 pour illustrer un timbre
http://www.wikitimbres.fr/timbres/7480/2012-chateau-de-puyguilhem


Agrandir le plan

Enfin, pour vous donner envie de la visiter, voici quelques photos extraites du merveilleux site Common.wikimedias

Le château de Puyguilhem

Le château de Puyguilhem niché dans un vallon – Photo de Père Igor sous licence CC-BY-SA

 

Le château de Puyguilhem

Le château de plus près – Photo de Iwan van Rienen sous  licence CC-BY-SA

 

Le pigeonnier du château de Puyguilhem

Le pigeonnier du château de Puyguilhem – Photo de Père Igor sous licence CC-BY-SA

 

Salle à manger du château de Puyguilhem

Une vue de la salle à manger – Photo de Iwan van Rienen sous licence CC-BY-SA

 

La Dordogne et les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO

Le paatrimoine mondial de l'UNESCO en Dordogne

La Dordogne compte une vingtaine de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Dordogne est une destination de vacances très prisée pour la qualité de son environnement bien sûr mais également pour le nombre important de sites remarquables qu’elle recèle.

Certains sont tellement remarquables que l’UNESCO elle même, lorsqu’elle est venu faire une balade en Dordogne… (Oui, parce qu’il faut savoir que l’UNESCO se balade beaucoup dans le monde et notamment en Dordogne où elle vient souvent se ressourcer… 😉 a décidé de les inscrire sur son carnet de route… Bon les technocrates appellent cela la liste officielle du patrimoine mondial de l’humanité mais en réalité, c’est un carnet de route avec tous les coins sympas qu’ils ont repérés lorsqu’ils partent en camping pour passer de bonnes vacances… 🙂

Bon, d’accord, j’exagère… L’UNESCO est une organisation très sérieuse et très importante qui ne fait pas de camping . Elle s’est penchée sur la Dordogne avec une grande attention et elle a décidé de retenir trois grands aspects de notre belle région.

Voici les trois sites retenus respectivement en 1979, 1998 et 2012.

Les sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère

Elle a inscrit le volet préhistorique du Périgord, pays de l’homme. Il s’agit d’une quinzaine de lieux qui portent les traces de notre lointain passé préhistorique. Le plus connu est incontestablement « les grottes de Lascaux » qui mériteront un jour un billet à elles toutes seules mais il existe d’autres lieux.

L’inscription officielle a eu lieu en 1979 et la trace sur le site de l’UNESCO est ici avec en prime de belles images :
http://whc.unesco.org/fr/list/85/

Ces sites répondent aux critères de sélection I (Génie du créateur humain) et III (Témoignage unique d’une civilisation disparue) au yeux de l’UNESCO parmi les 10 critères possibles.

Deux sites donnent des informations assez précises sur les différents sites classés
http://www.tourisme-vezere.com/fr/rubrique/UNESCO-vallee-Vezere/ee9b5f85921c4dee5fc789040df6b5cd/
http://www.dordogne-perigord-tourisme.fr/fr/sites-unesco-110.htm

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France

Les « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » passent bien évidemment par la Dordogne et 3 lieux font partie des étapes remarquables aux yeux de l’UNESCO

– La cathédrale Saint-Front à Périgueux.
Pour découvrir la cathédrale, la source la plus fiable me semble le site des amis de la cathédrale : http://www.amiscathedralesaintfront.fr/
 
– L’église Saint-Avit-Sénieur à Saint Avit.
L’église est imposante et pour découvrir ce site, là aussi, il existe une association des amis de Saint avis senieur, vous y trouverez l’information la plus authentique sur le sujet :
www.les-amis-de-saint-avit-senieur.com/

– L’église abbatiale Notre-Dame de la Nativité au Buisson-de-Cadouin.
Pour la découvrir, faisons confiance à Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Cadouin
mais consultons également ce très beau site qui recèle beaucoup de photos intéressantes
http://www.romanes.com/Cadouin/

L’inscription a eu lieu en 1998 et vous trouverez la fiche complète UNESCO ici :
http://whc.unesco.org/fr/list/868/multiple=1&unique_number=1019

Ces trois sites répondent aux critères II (Influence considérable dans les échanges pendant une période donnée), IV (Exemple éminent d’un type de construction), et VI (Association avec des oeuvres ayant une signfication universelle exceptionnelle) parmi les 10 critères possibles.

Remarquez bien que l’UNESCO évalue les risques de conservation de chacun des sites protégés et si nos abbayes présentent à ce jour un risque zéro, nos grottes et nos peintures pariétales sont plus menacées jusqu’à atteindre un risque de 53% en 2013 (Consultez l’onglet indicateur de la fiche UNESCO pour le vérifier).

La vallée de la Dordogne devient réserve de biosphère pour l’UNESCO

L’UNESCO préserve aussi bien les sites historiques que les sites naturels et en 2012, elle a classé officiellement la vallée de la Dordogne en réserve de biosphère afin de saluer tous les efforts réalisés pour préserver cet espace et permettre un développement durable.

La fiche officielle est ici : http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/photos/mab-2012/france-dordogne/

Bref, vous pourriez construire vos prochaines vacances en suivant les conseils de l’UNESCO qui vient concurrencer d’une certaine manière le « fameux guide du routard »… ;-).

Bonne découverte et bonnes vacances en Dordogne et en Périgord.