Sites Dordogne

Une sélection des sites touristiques, archéologiques, historiques les plus intéressants de Dordogne Périgord

Brantôme… la Venise du Périgord

Pendant les vacances, il est recommandé de flâner langoureusement en prenant tout son temps… la proposition est tentante mais encore faut-il savoir où flâner? Brantôme nous semble une destination idéale pour une petite flânerie.

Porte du parc naturel Périgord-Limousin, cette petite ville d’un peu plus de 2000 habitants offre un charme incroyable avec ses inspirations moyen age et renaissance. Située dans le Périgord vert, Raymond Poincaré l’a surnommée en 1913  « la Venise du Périgord » car le cœur de ville est construit sur une ile, enserrée par deux bras de la Dronne, qui rappellent d’une certaine manière les canaux vénitiens… L’expression a plu et est restée dans les mémoires.

Brantôme propose un remarquable patrimoine architectural sur lequel je vais pas m’étendre car d’autres en parle mieux que moi (Je donne des sites à la fin de l’article). En vrac, il faut tout de même citer :
– Son abbaye Saint Pierre plantée à flan de colline avec son magnifique « dortoir des moines » doté d’une charpente en forme de carène de bateau inversée.
– Son église Notre dame qui héberge l’office du tourisme depuis 2013 (Très belle reconversion pour une église… 😉
– Son dolmen Peyrelevade
– Ses grottes, vestiges du premier monastère construit au VIII siècle,
– Ses ponts, ses portes, son pavillon renaissance, ses jardins…

Mais Brantôme propose bien d’autres choses pour être attractive. En ce qui nous concerne, nous aimons Brantôme pour :

– ce mariage réussi de l’eau et de la pierre,
– les canards qui font des cancans toute l’année,
– la brocante installée dans une grotte troglodyte avec une patronne complètement intégrée dans le décor,
– Juste en face, le restaurant « côté rivière » pour lequel j’écrirais un article complet (En attendant l’article, vous pouvez y aller les yeux fermés…:-),
– Le souffleur de verre installé pas loin de la brocante,
– les petites ruelles avec de petites échoppes très sympas,
– le marchand de glace à côté de la porte des réformés.

Nous aimons aussi ;

– son marché de producteurs qui a lieu tous les mardis matins en saison et son grand marché qui a lieu tous les vendredis matin toute l’année,
– regarder les canoës passer les barrages avec brio et/ou appréhension,
– jeter un œil sur la magnifique terrasse du moulin de l’abbaye, hôtel 4*, en nous disant que un jour, peut-être, nous pourrons nous y installer pour prendre un verre,
– passer voir Cindy qui tient le magasin de chaussures Tourenne-Duverneuil
– écouter de la musique baroque pendant le festival Symfonia
– flâner le nez au vent en regardant scintiller les reflets de la Dronne

Bref, vous avez compris, lorsqu’on vient en Dordogne, Brantôme est une destination incontournable qui est sans doute un peu moins connue que Sarlat la Canéda mais qui présente tout autant de charme, voire davantage… un bon conseil, inscrivez tout de suite la destination dans votre planning de flâneries… 🙂

Pour en savoir plus, nous vous recommandons :

Un blog amateur qui propose beaucoup de photos
http://brantome-en-perigord.e-monsite.com/

Une belle balade à Brantôme racontée en images par un club de randonnées
http://cheminsfaisant.blogs-de-voyage.fr/?p=1802

Une incroyable série de visites virtuelles en 360 très réussies extraites du génialissime site : http://www.perigords.fr/
Le pont coudé : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-pont-A&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20le%20Pont%20Coud%C3%A9%20enjambant%20la%20Dronne&ville=bran&menu=ville
Lee vestiges du monastère : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-abbaye-A&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20vestiges%20du%20monast%C3%A8re%20creus%C3%A9&ville=bran&menu=ville
Un parcours dans le monastère : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-abbaye-B&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20parcours%20dans%20le%20monast%C3%A8re%20creus%C3%A9&ville=bran&menu=ville
La cour du monastère : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-abbaye-C&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20la%20cour%20du%20monast%C3%A8re%20et%20les%20habitats%20troglodytiques&ville=bran&menu=ville
Le dortoir aux moines et sa charpente en bateau : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-abbaye-dortoir&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20le%20dortoir%20des%20moines%20avec%20sa%20charpente%20en%20%22bateau%22&ville=bran&menu=ville
La passerelle sur la Dronne : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-abbaye-dortoir&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20le%20dortoir%20des%20moines%20avec%20sa%20charpente%20en%20%22bateau%22&ville=bran&menu=ville
L’église de l’abbaye : http://www.perigords.fr/panoramas/pan_mov.php?pan=F-Brantome-abbaye-chapelle&comment=Brant%C3%B4me%20%3A%20%C3%A9glise%20de%20l%27abbaye&ville=bran&menu=ville

Évidemment, la page wikipedia même si elle n’est pas très complète
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brant%C3%B4me_%28Dordogne%29

Le site officiel de la ville (Toujours pratique pour retrouver un commerce, un horaire de visite,…)
http://www.brantome.fr/

et enfin, même sans facebook, vous pouvez devenir ami avec Brantôme…
http://www.amisdebrantome.fr/

Brantôme - Venise du Périgord

Brantôme – Venise du Périgord – Photo de Traumrune sous licence CC-BY-SA

 

Brantôme - Le pavillon renaissance

Brantôme – Le pavillon renaissance – Photo de Père Igord sous licence CC-BY-SA

 

Brantôme - Le château de Puymarteau

Brantôme – Le château de Puymarteau – Photo de Père Igord sous licence CC-BY-SA

 

Brantôme - Des joutes sur la Dronne

Brantôme – Des joutes sur la Dronne – Photo de Père Igord sous licence CC-BY-SA

 

 

 

Le parc naturel régional Périgord-Limousin

Nous avons la chance de vivre dans le parc naturel régional Périgord Limousin et nous vous invitons chaleureusement à venir découvrir pendant vos prochaines vacances ce cadre naturel préservé… Et oui, PRÉSERVÉ… C’est peut-être le mot le plus important à retenir… Un parc naturel est un territoire à dominante rurale reconnu pour la beauté de ses paysages, la richesse de sa faune et de sa flore, la qualité de ses terroirs et surtout, un parc naturel est construit autour d’un projet qui vise à préserver ces équilibres fragiles dans une logique de développement durable.

C’est ainsi que dans le parc naturel Périgord-Limousin règne une certaine douceur avec une campagne vallonnée très agréable à contempler, mélange d’une agriculture raisonnable et de forêts pleine de gibier de toute sorte. Le parc est à cheval sur les départements de la Dordogne (49 communes) et de la Haute-Vienne (29 communes). Il a été créé en 1998 et couvre environ 1800 km2 avec un bassin de population d’à peine 50 000 personnes.

Impossible de tout décrire dans un seul article mais en ce qui nous concerne, nous aimons croiser des animaux sauvages comme les cerfs, les biches, les chevreuils, les renards, les blaireaux, les sangliers, les caribous, les lions, les antilopes… euh, sur la fin, je crois que je suis un peu emballé, il faut s’arrêter à sanglier…;-)
Nous aimons écouter les champignons pousser, regarder les osmondes royales s’étirer (Ce sont les plus grandes fougères d’Europe et ne poussent que dans les milieux préservés), nous baigner dans l’eau vive, chatouiller les carpes ventripotentes, cueillir des fraises des bois, allumer un feu, dormir sous la ramure des chênes ou des châtaigniers, découvrir les producteurs locaux ou encore nous perdre sur les circuits de randonnées…

Nous aimons en réalité cette douceur de vivre, cette sensation du temps parti en vacances et tous les bonheurs cachés aux détours des chemins…

Si vous voulez vivre une belle parenthèse, pourquoi pas imaginaire…;-), nous sommes sûrs que le parc saura vous accueillir et sans aucun doute vous séduire… Tout vous invite au slow tourisme

Pour en savoir plus sur le parc naturel Périgord-Limousin, jetez un œil ici :

Le site officiel du parc
http://www.parc-naturel-perigord-limousin.fr/

L’incontournable page wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_naturel_r%C3%A9gional_P%C3%A9rigord-Limousin

Vous saviez qu’en France, il existe 9 parcs nationaux, 48 parcs naturels régionaux, 5 parcs naturels marins et 1 parc amazonien… Personnellement, j’ai découvert tout cela sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_parcs_naturels_de_France

Quelques photos en provenance de Commons wikimedia

Parc naturel régional Périgord Limousin

Bienvenue dans le parc naturel Périgord Limousin – Photo de Père Igord sous licence CC-BY-SA

 

Parc naturel régional Périgord Limousin

Le parc naturel régional Périgord Limousin possède de nombreux cours d’eau – Photo de Traumrune sous licence CC-BY-SA


Brantôme

Brantôme – Porte du parc naturel régional Périgord limousin – Photo de Traumrune sous licence CC-BY-SA

 

 

Le château de Puyguilhem – Villars

Le château de Puyguilhem est construit en Dordogne dans le Périgord vert sur la commune de Villars. Il est situé à quelques kilomètres des parenthèses imaginaires et constitue un excellent but de promenade si vous êtes en vacances en Dordogne.

Nous aimons beaucoup ce petit château à taille humaine et chaque fois que nous le visitons, nous imaginons volontiers que nous pourrions y habiter… 🙂 Nous n’avons jamais ce sentiment en visitant Versailles ou Chambord par exemple

Le château de Puyguilhem est un des rares château, voire le seul en Dordogne qui soit de style renaissance. Quelque part, il est plus proche des châteaux de la loire que des traditionnels châteaux de la région. Construit au début du XVI siècle, restauré au XX, il est classé aux monuments historiques. Très élégant, il est meublé avec de riches tapisseries et évoque différents styles d’architecture avec ses grandes fenêtres à meneaux ou encore ses mâchicoulis. Parmi les points remarquables, il faut retenir l’escalier d’honneur et surtout la très belle cheminée ornée des 12 travaux d’Hercule qui permet de faire un petit détour vers la mythologie.

Si vous en avez l’occasion, demandez à voir la charpente en chêne en forme de carène de bateau renversée. Elle est absolument magnifique et vaut le détour pour les amateurs de bel ouvrage.

A noter qu’il présente également un parc simple mais très agréable avec un pigeonnier et un petit labyrinthe de buis qui amusera les jeunes enfants. Le cadre qui accueille ce château est charmant avec un beau point de vue sur la vallée.

Enfin, pour les cinéphiles, sachez que le château a servi de décor pour plusieurs films au cinéma ou à la télévision ( Deux « Arsène Lupin » en 1974, « Le roi qui venait du Sud » en 1979, « L’élixir d’amour » en 1992, « Cartouche, le brigand magnifique » en 2009 ou encore « Le pacte des loups » en 2001).

Il est ouvert tous les jours en saison et un peu moins hors saison mais le plus sûr est de consulter le site des monuments de France qui tient à jour les horaires d’ouverture
http://puyguilhem.monuments-nationaux.fr/
Vous pouvez effectuer la visite seul en suivant votre instinct ou accompagné en suivant un guide.

Voici également ses coordonnées

Château de Puyguilhem
24530 Villars
Tél : 05.53.54.82.18

Bonne visite

Pour en savoir plus: vous pouvez consulter les sites suivants :

La fiche wikipedia, peu détaillée mais avec quelques photos intéressantes
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Puyguilhem_%28Villars%29

Pour les amateurs de détails, la fiche de visite des monuments de France
http://www.monuments-nationaux.fr/fichier/m_docvisite/1/docvisite_fichier_chateau.de.Puyguilhem_fr_INTERNET.pdf

A noter pour les philatélistes que le château a été retenu en 2012 pour illustrer un timbre
http://www.wikitimbres.fr/timbres/7480/2012-chateau-de-puyguilhem


Agrandir le plan

Enfin, pour vous donner envie de la visiter, voici quelques photos extraites du merveilleux site Common.wikimedias

Le château de Puyguilhem

Le château de Puyguilhem niché dans un vallon – Photo de Père Igor sous licence CC-BY-SA

 

Le château de Puyguilhem

Le château de plus près – Photo de Iwan van Rienen sous  licence CC-BY-SA

 

Le pigeonnier du château de Puyguilhem

Le pigeonnier du château de Puyguilhem – Photo de Père Igor sous licence CC-BY-SA

 

Salle à manger du château de Puyguilhem

Une vue de la salle à manger – Photo de Iwan van Rienen sous licence CC-BY-SA

 

La Dordogne et les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO

Le paatrimoine mondial de l'UNESCO en Dordogne

La Dordogne compte une vingtaine de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Dordogne est une destination de vacances très prisée pour la qualité de son environnement bien sûr mais également pour le nombre important de sites remarquables qu’elle recèle.

Certains sont tellement remarquables que l’UNESCO elle même, lorsqu’elle est venu faire une balade en Dordogne… (Oui, parce qu’il faut savoir que l’UNESCO se balade beaucoup dans le monde et notamment en Dordogne où elle vient souvent se ressourcer… 😉 a décidé de les inscrire sur son carnet de route… Bon les technocrates appellent cela la liste officielle du patrimoine mondial de l’humanité mais en réalité, c’est un carnet de route avec tous les coins sympas qu’ils ont repérés lorsqu’ils partent en camping pour passer de bonnes vacances… 🙂

Bon, d’accord, j’exagère… L’UNESCO est une organisation très sérieuse et très importante qui ne fait pas de camping . Elle s’est penchée sur la Dordogne avec une grande attention et elle a décidé de retenir trois grands aspects de notre belle région.

Voici les trois sites retenus respectivement en 1979, 1998 et 2012.

Les sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère

Elle a inscrit le volet préhistorique du Périgord, pays de l’homme. Il s’agit d’une quinzaine de lieux qui portent les traces de notre lointain passé préhistorique. Le plus connu est incontestablement « les grottes de Lascaux » qui mériteront un jour un billet à elles toutes seules mais il existe d’autres lieux.

L’inscription officielle a eu lieu en 1979 et la trace sur le site de l’UNESCO est ici avec en prime de belles images :
http://whc.unesco.org/fr/list/85/

Ces sites répondent aux critères de sélection I (Génie du créateur humain) et III (Témoignage unique d’une civilisation disparue) au yeux de l’UNESCO parmi les 10 critères possibles.

Deux sites donnent des informations assez précises sur les différents sites classés
http://www.tourisme-vezere.com/fr/rubrique/UNESCO-vallee-Vezere/ee9b5f85921c4dee5fc789040df6b5cd/
http://www.dordogne-perigord-tourisme.fr/fr/sites-unesco-110.htm

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France

Les « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » passent bien évidemment par la Dordogne et 3 lieux font partie des étapes remarquables aux yeux de l’UNESCO

– La cathédrale Saint-Front à Périgueux.
Pour découvrir la cathédrale, la source la plus fiable me semble le site des amis de la cathédrale : http://www.amiscathedralesaintfront.fr/
 
– L’église Saint-Avit-Sénieur à Saint Avit.
L’église est imposante et pour découvrir ce site, là aussi, il existe une association des amis de Saint avis senieur, vous y trouverez l’information la plus authentique sur le sujet :
www.les-amis-de-saint-avit-senieur.com/

– L’église abbatiale Notre-Dame de la Nativité au Buisson-de-Cadouin.
Pour la découvrir, faisons confiance à Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Cadouin
mais consultons également ce très beau site qui recèle beaucoup de photos intéressantes
http://www.romanes.com/Cadouin/

L’inscription a eu lieu en 1998 et vous trouverez la fiche complète UNESCO ici :
http://whc.unesco.org/fr/list/868/multiple=1&unique_number=1019

Ces trois sites répondent aux critères II (Influence considérable dans les échanges pendant une période donnée), IV (Exemple éminent d’un type de construction), et VI (Association avec des oeuvres ayant une signfication universelle exceptionnelle) parmi les 10 critères possibles.

Remarquez bien que l’UNESCO évalue les risques de conservation de chacun des sites protégés et si nos abbayes présentent à ce jour un risque zéro, nos grottes et nos peintures pariétales sont plus menacées jusqu’à atteindre un risque de 53% en 2013 (Consultez l’onglet indicateur de la fiche UNESCO pour le vérifier).

La vallée de la Dordogne devient réserve de biosphère pour l’UNESCO

L’UNESCO préserve aussi bien les sites historiques que les sites naturels et en 2012, elle a classé officiellement la vallée de la Dordogne en réserve de biosphère afin de saluer tous les efforts réalisés pour préserver cet espace et permettre un développement durable.

La fiche officielle est ici : http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/photos/mab-2012/france-dordogne/

Bref, vous pourriez construire vos prochaines vacances en suivant les conseils de l’UNESCO qui vient concurrencer d’une certaine manière le « fameux guide du routard »… ;-).

Bonne découverte et bonnes vacances en Dordogne et en Périgord.

Les jardins de Marqueyssac

Un de nos tout premier coup de coeur… Les jardins suspendus de Marqueyssac… Certes, le lieu est très connu, très visité et mais c’est réellement magnifique et d’un romantisme incroyable… Vous pouvez profiter de 6 kms de promenade agrémentés de milliers de buis qui sont une véritable ode à l’art topière… La vue sur la vallée de la Dordogne est imprenable

Les jardins de Marqueyssac sont situés dans le Périgord noir et font partie des jardins les plus visités en Dordogne. Le site est ouvert toute l’année. Bien qu’il y ait des animations sympathiques en été (Illuminations aux chandelles, activité pour les enfants…), nous vous recommandons plutôt les visites au printemps, en automne ou en hiver car les jardins sont beaucoup plus accessibles. Nous avons le souvenir d’une de nos visites en automne par un temps légèrement voilé qui ajoutait une petite touche mystérieuse à tous les buissons… les jardins n’appartenaient qu’à nous… Instants magiques… 🙂

Pour en savoir plus, d’autres en parlent mieux que nous…

Le site officiel
http://www.marqueyssac.com/

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardins_de_Marqueyssac

Un blog d’un amateur avec beaucoup de photos
http://bellesballades.canalblog.com/archives/2013/08/18/27840002.html

Et pour finir, quelques photos…

Les jardins de Marqueyssac

Les jardins de Marqueyssac sont un véritable chef d’œuvre d’art topière

 

Une cabane en pierre sèche aux jardins de Marqueyssac

Une cabane en pierre sèche aux jardins de Marqueyssac

 

Un tunnel de verdure aux  jardins de Marqueyssac

Un tunnel de verdure aux jardins de Marqueyssac