Le saut du Chalard – Champs romain [Article invité par Martine]

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de publier un nouvel article invité et d’accueillir Martine qui nous propose une belle évocation d’un très beau site de Dordogne : Le saut du Chalard à champs romain… Laissez vous emporter par ces belles images…


S’il existe en France des coins de paradis, il y en un qui mérite le détour. Pour y être allée une ou deux fois par an, je peux vous assurer qu’il s’agit d’un havre de paix. La nature sauvage et douce à la fois, est comme » au bord du monde ». Cet endroit magique pour les amoureux de cette pure nature , c’est « le saut du chalard ». Je le recommande à tous ceux qui aiment faire de leur promenade: une aventure. Il ne s’agit pas simplement de visiter un site mais de laisser son esprit s’évader .

Les mots dans votre tête se bousculent aussi, laisser les sortir et faîtes vous plaisir en imaginant votre histoire aussi hallucinante soit-elle.

A champ romain, vous tournez à droite et suivez la route jusqu’au petit parking. La promenade peut être faite seul à deux ou en troupeau, moi je recommande le troupeau…;-)

Dès que avez posé le pied sur le chemin bordé d’arbres majestueux, l’aventure peut commencer. La fraîcheur des arbres vous aident à libérer vos poumons , le silence s’installe comme par magie. Deux kilomètres en descente, il faut assurer la marche .Le sentier est bien tracé mais accidenté donc prudence et surtout pas question de descendre en tongs. Le silence de ce lieux fait que les bavardages s’arrêtent comme par enchantement.

Tout au long du chemin, on découvre les arbres dont la fraîcheur nous envahit, puis un buisson qui nous fait découvrir une prairie où broutent quelques vaches.Dans un virage sur une hauteur d’un mètre apparaît un mûrier dont les fruits ont été rougis par le soleil. A 500 m du cours d’eau, bien qu’il soit encore caché par la forêt, on entend déjà le ruissellement .Chacun de nous a un petit pincement au cœur car dans quelques instants, nous allons découvrir la rivière et sa cascade.

Le temps s’arrête….nous sommes arrivés….Le saut du Chalard est là : magnifique eau pure que le soleil illumine à travers les arbres…des reflets d’agent sur les rochers… Cet endroit bien sur à une légende, il parait que les soirs de fort vent , on entend les cloches sonnaient au pied de la cascade. De mémoire c’est lors d’une bataille que des pillards ont volé les cloches d’une église proche du site. En s’enfuyant en carriole, leur vitesse ,dans la descente ,a fait basculer la cloche que aurait atterri au pied du gouffre….

C’était une parenthèse… Poursuivons notre randonnée.

La descente , c’est ce qu’il y a de plus facile. Au bord de l’ eau une nouvelle vague de fraîcheur nous envahit..Les sacs à dos remplis de casse-croûte, de bouteilles d’eau ou autres sont posés sur un gros rocher.

Pas besoin de pousser, chacun pose délicatement un pied dans l’eau froide et les éclaboussures commencent. Il faut maintenant atteindre l’autre rive,pour cela , nous nous sommes munis d’une corde pour assurer la traversée. Le plus téméraire se lance dans l’aventure , traverse le cours d’eau et accroche la corde à un arbre. Tous en short ou maillot de bain, on traverse avec prudence la rivière pour atteindre l’autre rive. C’est plein de pierres , de rochers, il faut assurer le pas. Mais à cet instant, il y a toujours une personne moins agile pour glisser et se retrouver les fesses dans l’eau. Gros éclats de rire et c’est partie pour une bataille d’eau en plein milieu du saut du chalard.

Après avoir franchi la rivière, nous escaladons les énormes rochers pour arriver au sommet et se pencher au dessus de la cascade.Le bruit de l’eau nous oblige à parler plus fort mais cela ne dure qu’un court instant car les arbres nous demandent de faire silence, hé oui…

Le retour vers l’autre rive est plus facile car nous sommes trempés et rien nous empêche de profiter de l’eau vive. D’énormes rochers plantés dans le cours d’eau nous servent de table de pique nique.Et c’est parti pour un goûter. A cet instant , nous échangeons nos impressions, super moment, chacun raconte ses sensations, ses peurs et son dépassement de soi….

Il faut penser au retour et là cela se complique car la côte est rude et toujours aussi accidentée.Mais pas de panique, on y arrivera. Nous avons remarqué que la vision des paysages en descendant n’était absolument pas la même en remontant. Les reflets du soleil sont plus pâles et les couleurs sont différentes….le soir approche…. Nous avions mis 15 ou 20 minutes pour descendre , il nous faudra compter un peu plus pour remonter.C’est dans la gaieté et la bonne humeur que nous repartons avec les sacs à dos plus légers. D’un pas très assuré, nous remontons, les enfants ne posent pas de problème pour les premières centaines de mètre mais après cela se complique….aie aie aie.

C’est l’heure d’inventer un nouveau jeu. Sur la partie démunie d’arbres, nous retrouvons les mûres, et c’est partie pour la cueillette….on se sert des gobelets (du pique nique) pour ne pas les écraser et c’est à celui qui le remplira le plus vite …c’est super…chacun court pour atteindre le premier le mûrier suivant… Le temps passe 15, 20 minutes et quelques centaines de mètres parcourus..ouf ouf . La côte est un peu raide et nous marchons la tête baissée et que ne voyons nous pas ????? Des petites pierres qui brillent de tous leurs éclats….un trésor…et c’est partie pour la chasse au trésor qui nous mène au parking….

Un peu fatigués, les jambes un peu dures, nous retrouvons les véhicules qui nous ramèneront aux »parenthèses imaginaires ».

Après la douche, un bon repas d’été , c’est autour d’une table bien gaie que nous retrouvons nos aventuriers. A cette heure de la journée, c’est dans leurs yeux que nous découvrons les merveilles de la nature… C’est dans cette partie du monde que je connais bien que les enfants s’endorment avec les étoiles du Périgord dans les yeux…

A bientôt pour une autre aventure


Pour compléter l’article de Martine, voici :

Un article complémentaire sur le site dordogne cachée avec des photos de la balade
http://www.dordogne-cachee.fr/article-le-saut-du-chalard-104471082.html

Des précisions sur la légende évoquée par Martine
http://webetab.ac-bordeaux.fr/Etablissement/BDBorn/college/occitan/la%20legende%20d%27abjat/la%20legende%20d%27abjat.html

Le saut du Chalard pat Traumrune

Le saut du Chalard – Photo de Traumrune sous licence CC-BY-SA

 

Le saut du Chalard par Vincent Romac

Le saut du Chalard – Photo de Vincent Romac : http://vincent.romac.free.fr/

3 réponses à Le saut du Chalard – Champs romain [Article invité par Martine]

  • Cet article est divin !!! J’envie ton écriture Martine !!!!! pour quelqu’un qui ne voulait pas faire d’article, je vois que tu étais inspirée !!!!
    J’adore … digne d’être dans un guide touristique pour endroits « insolites » !!!

    Tu vois c’est pas sorcier !!! toi tu es inspirée par le Saut du Chalard et moi, « la biscotte » mais franchement, je suis « jalouse » : tu écris divinement bien !! lol

    Tu nous écris un autre article quand ????
    Je t’ai fait un p’tit peu de pub via groupe sur Facebook : BRAVO BRAVO BRAVO !!!!!!!!!!

    J’ai hâte de lire ton prochain article ….