Les quatre Périgords… noir, blanc, vert et pourpre

Noir, blanc, vert et pourpre… le Périgord est multicolore mais d’où vient ce découpage qui a fait couler tellement d’encre?

Les raisons sont historiques, culturelles, touristiques et économiques, voici un bref résumé de la situation…

Le Périgord noir

C’est sans doute la plus ancienne des appellations qui existait avant même le département de la Dordogne. La couleur noire fait référence aux chênes lièges qui sont très présents dans cette partie de la Dordogne et qui donne au paysage une belle couleur sombre. Le noir ajoute une touche de mystère qui plait beaucoup à ses habitants et aux touristes. Le Périgord noir s’étend sur le sud est du Département. Il est connu pour Sarlat-la-canédat mais Les Eyzies, Montignac ou Domme sont également des villes ou villages très visités. Ce Périgord est riche de mille vestiges à découvrir, de préférence en basse saison car la saison estivale est particulièrement chargée, à la limite du praticable.
Le Périgord noir est traversé par deux importants cours d’eau : La Dordogne et la Vézère.

Le Périgord blanc

Il tire son nom des plateaux calcaires de cette partie de la Dordogne et couvre la partie centrale du département. Historiquement, il comprenait le Riberacois qui a préféré depuis quelques années rejoindre le Périgord vert porteur de plus d’authenticité. Le Périgord blanc héberge Périgueux, la ville principale de la Dordogne mais également les bourgades de Savignac-les-Églises, Montpon, Sorges, Saint-Astier, Neuvic ou encore Mussidan. Moins boisé que les autres Périgords, celui-ci est relativement agricole et est arrosé par l’Auvézère, l’Isle, La Double et la Dronne.

Le Périgord vert

L’histoire raconte que l’appellation aurait été trouvée par Jules Vernes lui-même lors d’un séjour dans le nord du Département. Cette couleur pleine d’espoir vient de la nature luxuriante, arrosée par les nombreux cours d’eau qui couvrent ce territoire. Historiquement, le Périgord vert s’étendait essentiellement au nord du département, en particulier autour de la région de Nontron mais progressivement, il s’est étendu vers l’Ouest pour englober Ribérac jusqu’à Saint Aulaye. Le Périgord vert est vallonné, il est parsemé de petites prairie et de belles forêt et cette nature préservée offre un charme très authentique qui favorise le développement du tourisme vert et durable. Nontron, Thiviers, l’admirable Brantôme, Lanouaille, Piégut-Pluviers, Jumilhac le grand et Ribérac sont les principales villes du Périgord vert. Les cours d’eau qui le traversent sont la Côle, la Dronne, la Belle et L’Auvézère.

Le Périgord pourpre

Il s’agit sans aucun doute de la couleur la plus contestée car elle répond avant tout à des considérations touristiques et non pas à une réalité historique. Apparu dans les années 90, le pourpre fait référence au vignoble qui est très présent dans cette partie au sud ouest du Département autour de Bergerac en allant jusqu’à Montpazier, Le Bugue, Le Buisson de Cadouin ou encore Villefranche de Lonchat. Ce Périgord est riche d’une grande variété paysagère et d’un patrimoine célèbre en particulier pour ses bastides (Montpazier, Beaumont du Périgord, Villefranche du Périgord…), souvenir du passage de nos amis anglais (A l’époque, on était pas trop amis… ;-). Largement traversé par la rivière Dordogne, ce Périgord est le berceau du célèbre vin de Bergerac que je vous invite fortement à découvrir lors de votre séjour.

Et maintenant, le Périgord, c’est de l’or

Vous savez désormais d’où viennent ces quatre couleurs mais leur pérennité n’est pas assurée depuis que les hautes instances du tourisme ont découvert que personne ne faisait réellement la distinction et que le résultat attendu d’un point de vue promotionnel n’était pas toujours au rendez vous…

Qu’à cela ne tienne, dans le Périgord, nous ne sommes pas à court d’idée et puisque ces 4 couleurs ne semblent pas parler à nos visiteurs, nous en avons choisi une cinquième et pas la moindre, tout doucement le Périgord va peut-être se fondre dans une seule couleur : L’or… Car OR est présent tout aussi bien dans DORdogne que dans PérigORd et que cela souligne la richesse à tous les niveaux de ce magnifique territoire…

En tout cas, c’est ainsi que le comité départemental du tourisme a présenté un peu les choses mais il faut encore patienter pour en savoir plus et voir la direction que va prendre cette histoire haute en couleurs… 🙂

Pour en savoir plus sur les 4 Périgords, voici quelques liens intéressants
http://www.dordogne-perigord.com/fr/infos_perigord.asp
http://espritdepays.com/comprendre/introduction/les-quatre-couleurs-du-perigord
Un article particulier sur le Périgord vert
http://www.chezjoly-vacances.com/fr-fr/fr-FR/home-fr-fr/11-francais/parc-naturel-regional-perigord-limousin/21-nontronnais-ou-perigord-vert

Pour en savoir plus sur la couleur OR et les évolutions envisagées, voici d’autres liens tout aussi passionnants.
http://www.sudouest.fr/2013/02/04/l-adieu-aux-couleurs-955693-1733.php
http://parentheses-imaginaires.com/dordogne-perigord-cest-de-lor/

La carte des 4 Périgords

La carte des 4 Périgords