La Dordogne et les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO

Le paatrimoine mondial de l'UNESCO en Dordogne

La Dordogne compte une vingtaine de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Dordogne est une destination de vacances très prisée pour la qualité de son environnement bien sûr mais également pour le nombre important de sites remarquables qu’elle recèle.

Certains sont tellement remarquables que l’UNESCO elle même, lorsqu’elle est venu faire une balade en Dordogne… (Oui, parce qu’il faut savoir que l’UNESCO se balade beaucoup dans le monde et notamment en Dordogne où elle vient souvent se ressourcer… 😉 a décidé de les inscrire sur son carnet de route… Bon les technocrates appellent cela la liste officielle du patrimoine mondial de l’humanité mais en réalité, c’est un carnet de route avec tous les coins sympas qu’ils ont repérés lorsqu’ils partent en camping pour passer de bonnes vacances… 🙂

Bon, d’accord, j’exagère… L’UNESCO est une organisation très sérieuse et très importante qui ne fait pas de camping . Elle s’est penchée sur la Dordogne avec une grande attention et elle a décidé de retenir trois grands aspects de notre belle région.

Voici les trois sites retenus respectivement en 1979, 1998 et 2012.

Les sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère

Elle a inscrit le volet préhistorique du Périgord, pays de l’homme. Il s’agit d’une quinzaine de lieux qui portent les traces de notre lointain passé préhistorique. Le plus connu est incontestablement « les grottes de Lascaux » qui mériteront un jour un billet à elles toutes seules mais il existe d’autres lieux.

L’inscription officielle a eu lieu en 1979 et la trace sur le site de l’UNESCO est ici avec en prime de belles images :
http://whc.unesco.org/fr/list/85/

Ces sites répondent aux critères de sélection I (Génie du créateur humain) et III (Témoignage unique d’une civilisation disparue) au yeux de l’UNESCO parmi les 10 critères possibles.

Deux sites donnent des informations assez précises sur les différents sites classés
http://www.tourisme-vezere.com/fr/rubrique/UNESCO-vallee-Vezere/ee9b5f85921c4dee5fc789040df6b5cd/
http://www.dordogne-perigord-tourisme.fr/fr/sites-unesco-110.htm

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France

Les « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » passent bien évidemment par la Dordogne et 3 lieux font partie des étapes remarquables aux yeux de l’UNESCO

– La cathédrale Saint-Front à Périgueux.
Pour découvrir la cathédrale, la source la plus fiable me semble le site des amis de la cathédrale : http://www.amiscathedralesaintfront.fr/
 
– L’église Saint-Avit-Sénieur à Saint Avit.
L’église est imposante et pour découvrir ce site, là aussi, il existe une association des amis de Saint avis senieur, vous y trouverez l’information la plus authentique sur le sujet :
www.les-amis-de-saint-avit-senieur.com/

– L’église abbatiale Notre-Dame de la Nativité au Buisson-de-Cadouin.
Pour la découvrir, faisons confiance à Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Cadouin
mais consultons également ce très beau site qui recèle beaucoup de photos intéressantes
http://www.romanes.com/Cadouin/

L’inscription a eu lieu en 1998 et vous trouverez la fiche complète UNESCO ici :
http://whc.unesco.org/fr/list/868/multiple=1&unique_number=1019

Ces trois sites répondent aux critères II (Influence considérable dans les échanges pendant une période donnée), IV (Exemple éminent d’un type de construction), et VI (Association avec des oeuvres ayant une signfication universelle exceptionnelle) parmi les 10 critères possibles.

Remarquez bien que l’UNESCO évalue les risques de conservation de chacun des sites protégés et si nos abbayes présentent à ce jour un risque zéro, nos grottes et nos peintures pariétales sont plus menacées jusqu’à atteindre un risque de 53% en 2013 (Consultez l’onglet indicateur de la fiche UNESCO pour le vérifier).

La vallée de la Dordogne devient réserve de biosphère pour l’UNESCO

L’UNESCO préserve aussi bien les sites historiques que les sites naturels et en 2012, elle a classé officiellement la vallée de la Dordogne en réserve de biosphère afin de saluer tous les efforts réalisés pour préserver cet espace et permettre un développement durable.

La fiche officielle est ici : http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/photos/mab-2012/france-dordogne/

Bref, vous pourriez construire vos prochaines vacances en suivant les conseils de l’UNESCO qui vient concurrencer d’une certaine manière le « fameux guide du routard »… ;-).

Bonne découverte et bonnes vacances en Dordogne et en Périgord.

François – Maître pâtissier chocolatier à Bergerac

Si vous vous égarez dans le Bergeracois et que vous avez une envie de patisserie, voici une adresse incontournable… Passez chez François, un maître patissier qui saura surprendre vos papilles de manière très agréable. Le maître porte haut les couleurs de la gastronomie en Dordogne.
C’est difficile de trouver les mots pour décrire le plaisir ressenti lors de la dégustation de ses cakes à l’équilibre si subtil… Le plus surprenant est sans doute la simplicité de la composition et l’harmonie qui s’en dégage… La qualité des produits est là avec un cacao sélectionné avec soin, des fruits frais et un savoir-faire incroyable. Les cakes sont parfaits au petit déjeuner ou à l’heure du thé… D’ailleurs, je boucle vite fait ce billet et je vais aller justement préparer un petit thé… 😉

Il existe deux boutiques à Bergerac, voici l’adresse :

5, rue Sainte Catherine
24100 BERGERAC

et

141, rue Valette
24100 BERGERAC

Mais vous trouverez toutes les informations sur le site du patissier

http://www.patisserie-francois.com/

Ci dessous, quelques photos prises par nos soins avant de croquer 🙂 mais vous trouverez bien d’autres clichés sur le site de Monsieur François Granger.

Cake de François Granger

Un délicieux cake au chocolat de François Granger pâtissier chocolatier à Bergerac

 

Zoom sur deux grains de café très intenses

Zoom sur deux grains de café très intenses

 

Un cake chocolat Orange  de François Granger

Un cake chocolat Orange incroyablement délicieux de François Granger pâtissier chocolatier à Bergerac

 

Gros plan sur les grains de cacao

Gros plan sur les grains de cacao

 

Quelle est la différence entre Dordogne et Périgord?

Le site que vous consultez s’intitule dordogne-périgord.fr, mais au fait quelle est la différence entre la Dordogne et le Périgord? Cette question est récurrente est la réponse est finalement très simple.

Aujourd’hui le Périgord et la Dordogne sont synomynes et désignent le même territoire.

Historiquement, le Périgord désignait un comté attaché au duché de Guyenne et recouvrait le département actuel de la Dordogne plus un petit morceau du Quercy au Sud et quelques hectares du Limousin et de l’Angoumois au nord, avec un brin de Saintonge à l’ouest. En 1789, pendant la révolution française, l’assemblée nationale constituante décide de créer les départements afin de simplifier l’organisation administrative de la France. Les critères retenus pour désigner les départements sont la géographie et l’hydrographie et c’est ainsi que le 04 mars 1790, 83 départements sont officiellement créés dont la Dordogne qui tient son nom du principal cours d’eau qui le traverse.

Le nom de Périgord aurait pu tomber progressivement dans l’oubli mais il est issu de la nuit des temps et est porteur de valeurs fortes et authentiques. En particulier, l’histoire et la gastronomie du Périgord sont réputées et servent de socle pour conserver au fil du temps le nom « Périgord » au point de créer plus tard pour des considérations touristiques 4 Périgords : le vert, le blanc, le pourpre et le noir mais c’est une autre histoire qui donnera lieu à un autre billet… 😉

En attendant venez visiter la Dordogne, euh non, le Périgord… Ah non, les Périgords… La Dordogne-Périgord?…. Bref, venez nous voir… 😉

PS : Vous pouvez en savoir plus sur la création des départements avec wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_d%C3%A9partements_fran%C3%A7ais

Carte Dordogne Périgord

La carte de la Dordogne et/ou du Périgord avec la représentation des 4 Périgords

Un déjeuner « comme à la maison »

Aujourd’hui, shopping à Périgueux… La ville est tranquille et malgré un temps un peu maussade, déambuler dans les petites rues est bien agréable. Nous avons déjeuné dans un petit resto qui mérite un article. « Comme à la maison » est son nom… Personnellement, comme je sais que je mange très bien à la maison grâce à ma super compagne, super top chef… ;-), je me suis tout de suite senti en confiance.

Une cuisine maison avec des produits frais qui compose un plat du jour de qualité… Nous avons mangé une petite tartine poire et miel en entrée, des lasagnes de canard (assez original et très bon) sur lit d’épinards et enfin des œufs aux laits pour Stephan et un crumble pour Françoise. Bref, une bonne adresse pour faire une petite pause à un prix raisonnable à Périgueux entre deux courses ou deux visites.

Seul bémol, le verre de vin, bien que bio, n’était pas terrible.

Voici l’adresse

Comme à la maison
8 place Saint Silain
24000 Périgueux
Tél : 05 53 02 92 99

Il n’y a pas de site web mais une fiche Google place ici : https://plus.google.com/103311658123523713173/about?gl=fr&hl=fr

A noter également, juste en face, un petit magasin très sympa regroupant plusieurs créateurs

Comme à la maison

Comme à la maison – Un restaurant sympathique dans le cœur de Périgueux

 

Le cocoon

Le cocoon – Un magasin de créateurs au centre de Périgueux

 

Les jardins de Marqueyssac

Un de nos tout premier coup de coeur… Les jardins suspendus de Marqueyssac… Certes, le lieu est très connu, très visité et mais c’est réellement magnifique et d’un romantisme incroyable… Vous pouvez profiter de 6 kms de promenade agrémentés de milliers de buis qui sont une véritable ode à l’art topière… La vue sur la vallée de la Dordogne est imprenable

Les jardins de Marqueyssac sont situés dans le Périgord noir et font partie des jardins les plus visités en Dordogne. Le site est ouvert toute l’année. Bien qu’il y ait des animations sympathiques en été (Illuminations aux chandelles, activité pour les enfants…), nous vous recommandons plutôt les visites au printemps, en automne ou en hiver car les jardins sont beaucoup plus accessibles. Nous avons le souvenir d’une de nos visites en automne par un temps légèrement voilé qui ajoutait une petite touche mystérieuse à tous les buissons… les jardins n’appartenaient qu’à nous… Instants magiques… 🙂

Pour en savoir plus, d’autres en parlent mieux que nous…

Le site officiel
http://www.marqueyssac.com/

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardins_de_Marqueyssac

Un blog d’un amateur avec beaucoup de photos
http://bellesballades.canalblog.com/archives/2013/08/18/27840002.html

Et pour finir, quelques photos…

Les jardins de Marqueyssac

Les jardins de Marqueyssac sont un véritable chef d’œuvre d’art topière

 

Une cabane en pierre sèche aux jardins de Marqueyssac

Une cabane en pierre sèche aux jardins de Marqueyssac

 

Un tunnel de verdure aux  jardins de Marqueyssac

Un tunnel de verdure aux jardins de Marqueyssac