Lanternes magiques et Fantasmagories au château de Puyguilhem

Si vous avez aimé l’exposition « Si les châteaux m’étaient contés » en 2014, vous aimerez la toute nouvelle exposition proposée par le centre des monuments nationaux au château de Puyguilhem. elle s’intitule « Lanternes magiques et fantasmagories » et elle va vous transporter au pays des fantômes, de la fantasmagorie et des illusions d’optiques…

lanternes-magiques-et-fantasmagories

D’une certaine manière, vous allez toucher du doigt et de l’œil les ancêtres des effets spéciaux et de ce que nous appelons aujourd’hui l’illusionnisme… Très bien documentée et avec une mise en scène qui colle parfaitement à l’ambiance du château, cette exposition devrait ravir un large public. Elle présente une centaine d’objets anciens et de jouets d’optiques extraits de la prestigieuse collection François Binétruy.

Laissez vous surprendre et transporter mais n’ayez pas peur, tout n’est qu’illusion et les vieux murs qui vous entoureront ne sont que de la pierre sans la moindre trace de fantôme… quoique… nous n’en sommes pas tout à fait sûrs… 😉

C’est à découvrir du 11 juillet au 11 octobre 2015 et vous pouvez prendre connaissance des détails pratiques sur le site internet du château.

A voir également, une interview de Francis Adoue, créateur de l’exposition
https://www.youtube.com/watch?v=aeFiVn1ZKo0

Le site qui présente la collection François Binétruy
http://www.collection-binetruy.com/

Voici quelques photos de l’exposition.

lanterne-magique-1

lanterne-magique-2

lanterne-magique-3

lanterne-magique-4

Les quatre Périgords… noir, blanc, vert et pourpre

Noir, blanc, vert et pourpre… le Périgord est multicolore mais d’où vient ce découpage qui a fait couler tellement d’encre?

Les raisons sont historiques, culturelles, touristiques et économiques, voici un bref résumé de la situation…

Le Périgord noir

C’est sans doute la plus ancienne des appellations qui existait avant même le département de la Dordogne. La couleur noire fait référence aux chênes lièges qui sont très présents dans cette partie de la Dordogne et qui donne au paysage une belle couleur sombre. Le noir ajoute une touche de mystère qui plait beaucoup à ses habitants et aux touristes. Le Périgord noir s’étend sur le sud est du Département. Il est connu pour Sarlat-la-canédat mais Les Eyzies, Montignac ou Domme sont également des villes ou villages très visités. Ce Périgord est riche de mille vestiges à découvrir, de préférence en basse saison car la saison estivale est particulièrement chargée, à la limite du praticable.
Le Périgord noir est traversé par deux importants cours d’eau : La Dordogne et la Vézère.

Le Périgord blanc

Il tire son nom des plateaux calcaires de cette partie de la Dordogne et couvre la partie centrale du département. Historiquement, il comprenait le Riberacois qui a préféré depuis quelques années rejoindre le Périgord vert porteur de plus d’authenticité. Le Périgord blanc héberge Périgueux, la ville principale de la Dordogne mais également les bourgades de Savignac-les-Églises, Montpon, Sorges, Saint-Astier, Neuvic ou encore Mussidan. Moins boisé que les autres Périgords, celui-ci est relativement agricole et est arrosé par l’Auvézère, l’Isle, La Double et la Dronne.

Le Périgord vert

L’histoire raconte que l’appellation aurait été trouvée par Jules Vernes lui-même lors d’un séjour dans le nord du Département. Cette couleur pleine d’espoir vient de la nature luxuriante, arrosée par les nombreux cours d’eau qui couvrent ce territoire. Historiquement, le Périgord vert s’étendait essentiellement au nord du département, en particulier autour de la région de Nontron mais progressivement, il s’est étendu vers l’Ouest pour englober Ribérac jusqu’à Saint Aulaye. Le Périgord vert est vallonné, il est parsemé de petites prairie et de belles forêt et cette nature préservée offre un charme très authentique qui favorise le développement du tourisme vert et durable. Nontron, Thiviers, l’admirable Brantôme, Lanouaille, Piégut-Pluviers, Jumilhac le grand et Ribérac sont les principales villes du Périgord vert. Les cours d’eau qui le traversent sont la Côle, la Dronne, la Belle et L’Auvézère.

Le Périgord pourpre

Il s’agit sans aucun doute de la couleur la plus contestée car elle répond avant tout à des considérations touristiques et non pas à une réalité historique. Apparu dans les années 90, le pourpre fait référence au vignoble qui est très présent dans cette partie au sud ouest du Département autour de Bergerac en allant jusqu’à Montpazier, Le Bugue, Le Buisson de Cadouin ou encore Villefranche de Lonchat. Ce Périgord est riche d’une grande variété paysagère et d’un patrimoine célèbre en particulier pour ses bastides (Montpazier, Beaumont du Périgord, Villefranche du Périgord…), souvenir du passage de nos amis anglais (A l’époque, on était pas trop amis… ;-). Largement traversé par la rivière Dordogne, ce Périgord est le berceau du célèbre vin de Bergerac que je vous invite fortement à découvrir lors de votre séjour.

Et maintenant, le Périgord, c’est de l’or

Vous savez désormais d’où viennent ces quatre couleurs mais leur pérennité n’est pas assurée depuis que les hautes instances du tourisme ont découvert que personne ne faisait réellement la distinction et que le résultat attendu d’un point de vue promotionnel n’était pas toujours au rendez vous…

Qu’à cela ne tienne, dans le Périgord, nous ne sommes pas à court d’idée et puisque ces 4 couleurs ne semblent pas parler à nos visiteurs, nous en avons choisi une cinquième et pas la moindre, tout doucement le Périgord va peut-être se fondre dans une seule couleur : L’or… Car OR est présent tout aussi bien dans DORdogne que dans PérigORd et que cela souligne la richesse à tous les niveaux de ce magnifique territoire…

En tout cas, c’est ainsi que le comité départemental du tourisme a présenté un peu les choses mais il faut encore patienter pour en savoir plus et voir la direction que va prendre cette histoire haute en couleurs… 🙂

Pour en savoir plus sur les 4 Périgords, voici quelques liens intéressants
http://www.dordogne-perigord.com/fr/infos_perigord.asp
http://espritdepays.com/comprendre/introduction/les-quatre-couleurs-du-perigord
Un article particulier sur le Périgord vert
http://www.chezjoly-vacances.com/fr-fr/fr-FR/home-fr-fr/11-francais/parc-naturel-regional-perigord-limousin/21-nontronnais-ou-perigord-vert

Pour en savoir plus sur la couleur OR et les évolutions envisagées, voici d’autres liens tout aussi passionnants.
http://www.sudouest.fr/2013/02/04/l-adieu-aux-couleurs-955693-1733.php
http://parentheses-imaginaires.com/dordogne-perigord-cest-de-lor/

La carte des 4 Périgords

La carte des 4 Périgords

Les créateurs agités à Brantôme

Découvrir un territoire ne se résume pas à la visite des monuments aussi beaux soient-ils mais cela passe aussi par des rencontres… Le Périgord est riche de belles personnes et les occasions de les croiser ne manquent pas.

Aujourd’hui, coup de projecteur sur la boutique des créateurs agités à Brantôme… Ils sont treize, ils sont installés dans le Périgord vert, ils sont créatifs et agités au point de se réunir dans un collectif d’artistes et d’artisans d’art… Le lieu est atypique, niché dans une anfractuosité troglodyte, il respire la bonne humeur et la créativité… En passant par Brantôme, la visite est obligatoire pour découvrir bijoux, lampes, maroquinerie, dessins ou emaux… Il y a des trésors et vous y trouverez sans aucun doute des petits ou des gros souvenirs du Périgord.

Bien sûr, les artistes ne sont pas tous là tous les jours mais discutez avec l’artiste qui tient la boutique lors de votre passage et plongez dans son univers… La rencontre sera belle, je vous le garantis.

Pour vous rendre à la boutique, longez la Dronne et passez la porte des réformés en venant de l’abbaye, la boutique sera sur votre gauche…

Bonne visite

La boutique des créateurs agités

La boutique des créateurs agités

La joyeuse bande des créateurs agités devant la boutique

La joyeuse bande des créateurs agités devant la boutique

Floralies de St Jean de Cole – 09-10 mai 2015

Psst… Juste un petit mot rapide pour vous signaler que les célèbres floralies de St Jean de Cole vont vivre leur 34 ième édition les 09 et 10 mai 2015… Un rendez vous très sympa, haut en couleurs et plein de charme…

J’avais déjà écrit un article sur le sujet en 2014 qui explique tout
Les-floralies-de-saint-jean-de-cole

Vous avez tous les détails sur le site officiel
http://www.floralies-saintjean.fr/

Vous pourriez en profiter pour vous offrir un petit week-end, Parenthèses imaginaires vous a préparé un chouette programme :
Week-end du 08 mai à Parenthèses imaginaires

Les floralies de Saint Jean de Cole - Photo extraite du site officiel

Les floralies de Saint Jean de Cole – Photo extraite du site officiel

Nontron, capitale du Périgord vert en Dordogne

Nontron est une petite cité située en Dordogne dans le Périgord vert. Nontron n’est sans sans doute pas la villégiature la plus courue de Dordogne et pourtant elle gagnerait à être davantage connue et visitée.

Voici quelques informations pour faire plus ample connaissance avec la ville

Nontron, charmante cité du Périgord vert

Nontron est située dans le Nord du Département au cœur du périgord vert et a donné son nom à un territoire qu’on appelle le Nontronais. La ville est posée dans un vallon et présente un assez fort dénivelé, de nombreuses rues sont très en pente, ce qui présente le double avantage de faire de beaux mollets et d’offrir de beaux points de vue.
Nontron est installé à une altitude d’environ 200m et surplombe le Bandiat, petit cours d’eau qui coure au fond du vallon.

La ville est ancienne puisque sa naissance est datée autour de 1100 av JC,soit plus de 3000 ans. En sillonant la ville, vous trouverez de nombreuses marques du passé au travers des ruelles, des petites places, des maisons à colombage bien souvent un peu bancales.

Nontron, d’un point de vue administratif et économique

Les habitants de Nontron sont les Nontronais et les Nontronaises. Ils sont environ 3300 à l’heure actuelle. La commune s’étend sur une surface de 24,67 km2. Pour l’instant, Nontron est encore une des 3 sous-préfectures de la Dordogne et elle est située à pratiquement égale distance de trois villes plus importantes qui sont Périgueux, Limoges et Angoulême.

Nontron se fait discrète en matière d’économie mais elle a sa petite réputation dans le domaine des métiers d’art et possède tout de même quelques usines qui tirent leur épingle du jeu et dont la renommée dépasse bien des frontières. En vrac et dans le désordre, nous pouvons citer Hermes, CWD (Les plus belles selles du monde), la coutellerie de Nontron ou encore emball 2000 (Spécialiste de l’emballage plastique).

Nontron, ville des métiers d’art

Depuis longtemps, la ville développe des activités et des animations autour des métiers d’art en s’appuyant notamment sur le pôle expérimental des métiers d’art (LE PEMA pour les intimes…) qui propose toute l’année des ateliers et des expositions très intéressantes. Le pôle est situé dans le petit château de Nontron qui surplombe le jardin des arts. Les amateurs de belles pièces et du travail bien fait y trouveront sans aucun doute beaucoup de plaisir à le visiter et peut-être à acheter un petit ou gros souvenir dans la boutique du pôle toujours pleine de surprises.

Bois, céramique, cuir, fer ou encore mosaïque sont particulièrement à l’honneur et de nombreux artisans travaillent ces matières tout en tendresse, à leur rythme et avec un soin extrème… Le territoire nontronais est propice à l’artisanat d’art et il accueille régulièrement de nouveaux créateurs.

Nontron et le tourisme

Bon,il est temps de parler tourisme… 🙂 Que peut-on faire à Nontron? Je crois que la ville se découvre par hasard et qu’il est bon de flâner le nez au vent dans les petites rues à la recherche d’une curiosité architecturale tout en imaginant la vie des gens au fil des siècles. Bien sûr, il y a des incontournables : une visite au PEMA, évoqué dans le paragraphe précédent est inévitable… Les salles étant petites, la visite a le bon goût d’être rapide et peut se prolonger dans le jardin des arts qui présente de très beaux sujets et un magnifique point de vue sur le vallon du Bandiat.

A proximité, vous trouverez l’office du tourisme qui vous glissera sans aucun doute une ou deux bonnes idées de découverte et également la coutellerie de Nontron. Allez jeter un œil à la coutellerie car son travail vaut le détour et l’entreprise mérite d’être soutenu… Pour les amateurs de couteau, avoir un « Nontron » dans sa collection est un must car il s’agit du plus vieux couteau fermant de France.

La place du canton située en contrebas est amusante et nous nous plaisons à l’appeler la place de l’étoile en raison de la très belle étoile posée en son centre… Je vous rassure, elle est moins fréquentée qu’une autre place de l’étoile, assez connue du côté de Paris… ;-).

Enfin, un petit passage à Notre-dame-des-ronces pour admirer son orgue remarquable n’est pas à négliger et en cas de pluie ou de grosse flemme, le cinéma de Nontron a toujours un programme très sympa.

A noter que Nontron peut facilement constituer une ville étape pour découvrir le Périgord vert ou le parc Naturel Régional Périgord Limousin et qu’il existe de nombreuses possibilités d’hébergement aux alentours (Camping, chambres d’hôte, hôtel…), Parenthèses imaginaires pour ne citer que ce que nous connaissons le mieux ne se trouve qu’à 20 minutes de Nontron.

Les manifestations à Nontron

La ville de Nontron accueille chaque année des manifestations très intéressantes. Voici une petite liste des principaux rendez vous à ne pas manquer :

  • Mars : le festival « La chevêche » au mois de mars qui traite des questions environnementales.
  • Août : « La fête de couteau » qui réunit plus de 100 couteliers avec de nombreuses animations.
  • Octobre : Le salon des métiers d’art qui se place en pleine rue et qui regroupe de nombreux artisans talenteux. Attention à votre porte monnaie car vous aurez envie d’acheter plein de choses… ;-).
  • Novembre : Salon des antiquaires.

Des liens pour en savoir plus sur Nontron

Le site officiel de la ville
http://www.nontron.fr/

La page wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nontron

Le cinéma de Nontron
http://www.cinenontron.fr/

Le pôle expérimental des métiers d’art de Nontron
Le pôle des métiers d’art de Nontron

Les amis de l’orgue de Nontron
http://www.orgue-nontron.org/

Le site facebook du festival « Rue des métiers d’art
https://www.facebook.com/RuedesMetiersdArtNontron

La fête du couteau
http://feteducouteau.typepad.fr/

La coutellerie nontronnaise
http://www.coutellerie-nontronnaise.fr/

Le site du club d’échecs de Nontron (Oui, on se demande ce que cela vient faire dans cet article mais il y a une très bonne équipe de joueurs d’échecs à Nontron et j’avais envie de mettre un petit coup de zoom sur le club)
http://lechiquierdunontronnais.fr/

PS : J’avais envie de vous parler de la Nontronite, une argile particulière riche en silice et en fer mais j’ai pas trouvé beaucoup d’information sur le sujet, sachez simplement que Nontron a donné son nom à un couteau mais également à une variété d’argile.

Nontron, ville escarpée

Nontron, ville escarpée

Banc se reposant dans le jardin des arts

Banc se reposant dans le jardin des arts

Une des portes de Nontron

Une des portes de Nontron

Au loin, le château de Nontron

Au loin, le château de Nontron

Le château de Nontron vu de très bas

Le château de Nontron vu de très bas

Détail en ferronnerie dans le jardin des arts

Détail en ferronnerie dans le jardin des arts

Le jardin des arts à Nontron

Le jardin des arts à Nontron

Une des salles du pôle des métiers d'art

Une des salles du pôle des métiers d’art

Une maison de Nontron - Photo de Symac – License CC-BY-SA

Une maison de Nontron – Photo de Symac – License CC-BY-SA

La mairie de Nontron - Photo de JLPC– License CC-BY-SA

La mairie de Nontron – Photo de JLPC– License CC-BY-SA