Jardin d’hiver – Expo au PEMA de Nontron [Article invité par Hélène Chaput-Clavaud]

Hélène nous invite à visiter une très belle exposition sur le thème du jardin au travers d’un article invité


Le Pôle Expérimental des Métiers d’Art de Nontron et du Périgord-Limousin présente du 21 novembre au 31 décembre, un ensemble de créations textiles et métiers d’art autour des thèmes du jardin et du végétal.

Au printemps 2015, l’association Fils et Métiers organisait, lors du Marché des tisserands de Varaignes, l’exposition « Rêve végétal ». Elle avait alors proposé à ses adhérents, tisserands et créateurs textiles, venus d’Europe et du Japon, de réaliser des pièces sur ce thème. « Jardin d’hiver » présente une sélection de créations issues de cette exposition.

Les créateurs métiers d’art de notre association et nos invités se joignent aux tisserands et vous proposent des œuvres originales inspirées par la nature en hiver mais aussi par l’esprit généreux et foisonnant que représente le clos du jardin d’hiver.  Ainsi, « Jardin d’hiver » met en scène, dans les salles du Château de Nontron, un jardin d’intérieur, luxuriant et exubérant. Tisserands, céramistes, graveurs, sculpteurs, etc. inspirés par la nature et le végétal offrent des créations élégantes et raffinées, convoquant les plus virtuoses de leurs savoir-faire.

Voici toutes les informations pour vous rendre à l’exposition

Dates : Du 21 novembre au 31 décembre 2015, du lundi au samedi, 10h-13h et 14h-18h

Vernissage : le vendredi 20 novembre à 18h

Entrée libre et gratuite – accès handicapés

Adresse :
Pôle Expérimental Métiers d’Art de Nontron et du Périgord-Limousin
Château, av. du Général Leclerc 24300 NONTRON
05 53 60 74 17 – metiersdart@yahoo.fr

Exposition Jardin d'hiver au PEMA

Exposition Jardin d’hiver au

Lanternes magiques et Fantasmagories au château de Puyguilhem

Si vous avez aimé l’exposition « Si les châteaux m’étaient contés » en 2014, vous aimerez la toute nouvelle exposition proposée par le centre des monuments nationaux au château de Puyguilhem. elle s’intitule « Lanternes magiques et fantasmagories » et elle va vous transporter au pays des fantômes, de la fantasmagorie et des illusions d’optiques…

lanternes-magiques-et-fantasmagories

D’une certaine manière, vous allez toucher du doigt et de l’œil les ancêtres des effets spéciaux et de ce que nous appelons aujourd’hui l’illusionnisme… Très bien documentée et avec une mise en scène qui colle parfaitement à l’ambiance du château, cette exposition devrait ravir un large public. Elle présente une centaine d’objets anciens et de jouets d’optiques extraits de la prestigieuse collection François Binétruy.

Laissez vous surprendre et transporter mais n’ayez pas peur, tout n’est qu’illusion et les vieux murs qui vous entoureront ne sont que de la pierre sans la moindre trace de fantôme… quoique… nous n’en sommes pas tout à fait sûrs… 😉

C’est à découvrir du 11 juillet au 11 octobre 2015 et vous pouvez prendre connaissance des détails pratiques sur le site internet du château.

A voir également, une interview de Francis Adoue, créateur de l’exposition
https://www.youtube.com/watch?v=aeFiVn1ZKo0

Le site qui présente la collection François Binétruy
http://www.collection-binetruy.com/

Voici quelques photos de l’exposition.

lanterne-magique-1

lanterne-magique-2

lanterne-magique-3

lanterne-magique-4

Les quatre Périgords… noir, blanc, vert et pourpre

Noir, blanc, vert et pourpre… le Périgord est multicolore mais d’où vient ce découpage qui a fait couler tellement d’encre?

Les raisons sont historiques, culturelles, touristiques et économiques, voici un bref résumé de la situation…

Le Périgord noir

C’est sans doute la plus ancienne des appellations qui existait avant même le département de la Dordogne. La couleur noire fait référence aux chênes verts très sombres qui sont très présents dans cette partie de la Dordogne et qui donnent au paysage une belle couleur sombre. Le noir ajoute une touche de mystère qui plait beaucoup à ses habitants et aux touristes. Le Périgord noir s’étend sur le sud est du Département. Il est connu pour Sarlat-la-canédat mais Les Eyzies, Montignac ou Domme sont également des villes ou villages très visités. Ce Périgord est riche de mille vestiges à découvrir, de préférence en basse saison car la saison estivale est particulièrement chargée, à la limite du praticable.
Le Périgord noir est traversé par deux importants cours d’eau : La Dordogne et la Vézère.

Le Périgord blanc

Il tire son nom des plateaux calcaires de cette partie de la Dordogne et couvre la partie centrale du département. Historiquement, il comprenait le Riberacois qui a préféré depuis quelques années rejoindre le Périgord vert porteur de plus d’authenticité. Le Périgord blanc héberge Périgueux, la ville principale de la Dordogne mais également les bourgades de Savignac-les-Églises, Montpon, Sorges, Saint-Astier, Neuvic ou encore Mussidan. Moins boisé que les autres Périgords, celui-ci est relativement agricole et est arrosé par l’Auvézère, l’Isle, La Double et la Dronne.

Le Périgord vert

L’histoire raconte que l’appellation aurait été trouvée par Jules Vernes lui-même lors d’un séjour dans le nord du Département. Cette couleur pleine d’espoir vient de la nature luxuriante, arrosée par les nombreux cours d’eau qui couvrent ce territoire. Historiquement, le Périgord vert s’étendait essentiellement au nord du département, en particulier autour de la région de Nontron mais progressivement, il s’est étendu vers l’Ouest pour englober Ribérac jusqu’à Saint Aulaye. Le Périgord vert est vallonné, il est parsemé de petites prairie et de belles forêt et cette nature préservée offre un charme très authentique qui favorise le développement du tourisme vert et durable. Nontron, Thiviers, l’admirable Brantôme, Lanouaille, Piégut-Pluviers, Jumilhac le grand et Ribérac sont les principales villes du Périgord vert. Les cours d’eau qui le traversent sont la Côle, la Dronne, la Belle et L’Auvézère.

Le Périgord pourpre

Il s’agit sans aucun doute de la couleur la plus contestée car elle répond avant tout à des considérations touristiques et non pas à une réalité historique. Apparu dans les années 90, le pourpre fait référence au vignoble qui est très présent dans cette partie au sud ouest du Département autour de Bergerac en allant jusqu’à Montpazier, Le Bugue, Le Buisson de Cadouin ou encore Villefranche de Lonchat. Ce Périgord est riche d’une grande variété paysagère et d’un patrimoine célèbre en particulier pour ses bastides (Montpazier, Beaumont du Périgord, Villefranche du Périgord…), souvenir du passage de nos amis anglais (A l’époque, on était pas trop amis… ;-). Largement traversé par la rivière Dordogne, ce Périgord est le berceau du célèbre vin de Bergerac que je vous invite fortement à découvrir lors de votre séjour.

Et maintenant, le Périgord, c’est de l’or

Vous savez désormais d’où viennent ces quatre couleurs mais leur pérennité n’est pas assurée depuis que les hautes instances du tourisme ont découvert que personne ne faisait réellement la distinction et que le résultat attendu d’un point de vue promotionnel n’était pas toujours au rendez vous…

Qu’à cela ne tienne, dans le Périgord, nous ne sommes pas à court d’idée et puisque ces 4 couleurs ne semblent pas parler à nos visiteurs, nous en avons choisi une cinquième et pas la moindre, tout doucement le Périgord va peut-être se fondre dans une seule couleur : L’or… Car OR est présent tout aussi bien dans DORdogne que dans PérigORd et que cela souligne la richesse à tous les niveaux de ce magnifique territoire…

En tout cas, c’est ainsi que le comité départemental du tourisme a présenté un peu les choses mais il faut encore patienter pour en savoir plus et voir la direction que va prendre cette histoire haute en couleurs… 🙂

Pour en savoir plus sur les 4 Périgords, voici quelques liens intéressants
http://espritdepays.com/comprendre/introduction/les-quatre-couleurs-du-perigord
Un article particulier sur le Périgord vert
http://www.chezjoly-vacances.com/fr-fr/fr-FR/home-fr-fr/11-francais/parc-naturel-regional-perigord-limousin/21-nontronnais-ou-perigord-vert

Pour en savoir plus sur la couleur OR et les évolutions envisagées, voici d’autres liens tout aussi passionnants.
http://www.sudouest.fr/2013/02/04/l-adieu-aux-couleurs-955693-1733.php
https://parentheses-imaginaires.com/dordogne-perigord-cest-de-lor/

La carte des 4 Périgords

La carte des 4 Périgords

Les créateurs agités à Brantôme

Découvrir un territoire ne se résume pas à la visite des monuments aussi beaux soient-ils mais cela passe aussi par des rencontres… Le Périgord est riche de belles personnes et les occasions de les croiser ne manquent pas.

Aujourd’hui, coup de projecteur sur la boutique des créateurs agités à Brantôme… Ils sont treize, ils sont installés dans le Périgord vert, ils sont créatifs et agités au point de se réunir dans un collectif d’artistes et d’artisans d’art… Le lieu est atypique, niché dans une anfractuosité troglodyte, il respire la bonne humeur et la créativité… En passant par Brantôme, la visite est obligatoire pour découvrir bijoux, lampes, maroquinerie, dessins ou emaux… Il y a des trésors et vous y trouverez sans aucun doute des petits ou des gros souvenirs du Périgord.

Bien sûr, les artistes ne sont pas tous là tous les jours mais discutez avec l’artiste qui tient la boutique lors de votre passage et plongez dans son univers… La rencontre sera belle, je vous le garantis.

Pour vous rendre à la boutique, longez la Dronne et passez la porte des réformés en venant de l’abbaye, la boutique sera sur votre gauche…

Bonne visite

La boutique des créateurs agités

La boutique des créateurs agités

La joyeuse bande des créateurs agités devant la boutique

La joyeuse bande des créateurs agités devant la boutique

Floralies de St Jean de Cole – 09-10 mai 2015

Psst… Juste un petit mot rapide pour vous signaler que les célèbres floralies de St Jean de Cole vont vivre leur 34 ième édition les 09 et 10 mai 2015… Un rendez vous très sympa, haut en couleurs et plein de charme…

J’avais déjà écrit un article sur le sujet en 2014 qui explique tout
Les-floralies-de-saint-jean-de-cole

Vous avez tous les détails sur le site officiel
http://www.floralies-saintjean.fr/

Les floralies de Saint Jean de Cole - Photo extraite du site officiel

Les floralies de Saint Jean de Cole – Photo extraite du site officiel