Les remparts de Saint Aulaye

Aujourd’hui, petit zoom sur la commune de Saint Aulaye… Sans être la plus touristique de Dordogne, la commune de Saint Aulaye ne manque pas d’intérêt et présente un réel dynamisme pour la mise en valeur de son patrimoine.

Située à l’Ouest de la Dordogne, aux portes de la Charente, la ville fait partie des 18 bastides construites en Périgord et est la seule bastide du Périgord vert. (Pour info, une bastide désigne une ville médiévale fortifiée)

Au cœur de ce bel ensemble parsemé de ruelles, vous pouvez découvrir un des 1001 châteaux du Périgord, une église romane du XI siècle et un très vieux pont. Ne manquez pas « le chemin des amoureux » qui vous emmènera jusqu’au bord de la Dronne et de la Rizonne, deux cours d’eau qui arrosent les bords de Saint Aulaye.

Enfin, il faut parler des remparts qui constituent un autre lieu de promenade très prisé. Larges et imposants, ils existent depuis le XII siècle et veillent sur la bastide. Les valeureux remparts ont toutefois connu un petit coup de fatigue en janvier 2014 et une partie s’est écroulée. Toute la ville se mobilise pour leur réfection et c’est d’ailleurs l’occasion de signaler le lancement d’une souscription pour trouver le financement. Le lancement officiel de cette souscription pour les remparts de Saint Aulaye est d’ailleurs prévu le dimanche 18 mai 2014 et cela peut être l’occasion d’une sortie originale et utile. Voici le programme :

– 16h : accueil à la Mairie – Discours Place des Remparts
– 16h15 : lâcher de pigeons
– 16h30 : descente en rappel des remparts pour accrocher la banderole « Sauvons nos remparts »
– 17h45 : spectacle de joutes médiévales / concours de tir à l’arc
– 18h30 : apéritif musical

Bonne découverte de Saint Aulaye

Pour en savoir plus sur Saint Aulaye

Le site officiel de la ville
http://www.saint-aulaye.com

La page wikipedia de Saint Aulaye
https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Aulaye

Un petit diaporama avec des photos de Saint Aulaye
http://www.tourisme-saintaulaye.fr/

En ce qui concerne l’effondrement des remparts, un article de France Bleu
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/dordogne-saint-aulaye-un-rempart-du-moyen-age-s-effondre-apres-les-fortes-pluies-1391091650

Un article wikipedia très intéressant sur les bastides
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bastide_%28ville%29

Les floralies de Saint Le château de Saint Aulaye – Photo de Lucas Vincent sous licence CC-BY-SA

Le château de Saint Aulaye – Photo de Lucas Vincent sous licence CC-BY-SA

 

Le pont de Saint Aulaye – Photo de Lucas Vincent sous licence CC-BY-SA

Le pont de Saint Aulaye – Photo de Lucas Vincent sous licence CC-BY-SA

 

Les remparts de Saint Aulaye – Photo de Lucas Vincent sous licence CC-BY-SA

Les remparts de Saint Aulaye – Photo de Lucas Vincent sous licence CC-BY-SA

 

Les floralies de Saint Jean de Côle

Si vous aimez la nature et les fleurs en particulier, je vous propose un zoom sur un événement incontournable dans le Périgord : Les floralies de Saint Jean de Côle.

Le principe consiste à fêter les fleurs sous toutes les formes en invitant artisans, horticulteurs et surtout tous les amoureux des jardins dans le magnifique village de Saint Jean de côle, classé parmi les plus beaux villages de France. Sur une adorable place ornée d’une église et d’un château, vous pouvez découvrir et acquérir 1000 et 1 variétés de fleurs. Le lieu est charmant et l’ambiance très détendue. A cette occasion, les jardins du château sont ouverts à la visite et c’est une excellente occasion de le découvrir.

Les floralies de Saint Jean de Côle sont le fruit du travail d’une centaine de bénévoles réunis en association. La manifestation est bien ancrée dans le calendrier événementiel de la Dordogne car elle fêtera en 2014 sa 33ième édition. Les floralies dure deux jours et ont toujours lieu le week-end le plus proche du 08 mai, la prochaine édition est donc prévue les 10 et 11 mai 2014.

Ah, j’oubliais… tous les ans les floralies tourne autour d’un thème, après la belle époque en 2013, l’amour des jardins en 2012… le thème « des carnavals et des fleurs » a été retenu pour l’édition 2014, de quoi réaliser un très beaux tableau floral. A noter également, que l’entrée est payante, 4 euros mais tout l’argent récolté sert aux floralies et à embellir le village alors, c’est plutôt une bonne cause… 😉

Pour en savoir plus, quelques sites complémentaires :

Le site officiel de la manifestation
http://www.floralies-saintjean.fr/index.html

Un article wikipedia sur Saint Jean de Côle
https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Jean-de-C%C3%B4le

Et pour finir, un article de la Dordogne Libre qui détaille l’édition 2013
http://jean-jacquesjoudinaud.blogs.dordognelibre.fr/archive/2013/05/16/le-village-au-temps-de-la-belle-epoque.html

Les floralies de Saint Jean de côle

Les floralies de Saint Jean de côle – Photo de Père Igord sous licence CC-BY-SA

Le saut du Chalard – Champs romain [Article invité par Martine]

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de publier un nouvel article invité et d’accueillir Martine qui nous propose une belle évocation d’un très beau site de Dordogne : Le saut du Chalard à champs romain… Laissez vous emporter par ces belles images…


S’il existe en France des coins de paradis, il y en un qui mérite le détour. Pour y être allée une ou deux fois par an, je peux vous assurer qu’il s’agit d’un havre de paix. La nature sauvage et douce à la fois, est comme » au bord du monde ». Cet endroit magique pour les amoureux de cette pure nature , c’est « le saut du chalard ». Je le recommande à tous ceux qui aiment faire de leur promenade: une aventure. Il ne s’agit pas simplement de visiter un site mais de laisser son esprit s’évader .

Les mots dans votre tête se bousculent aussi, laisser les sortir et faîtes vous plaisir en imaginant votre histoire aussi hallucinante soit-elle.

A champ romain, vous tournez à droite et suivez la route jusqu’au petit parking. La promenade peut être faite seul à deux ou en troupeau, moi je recommande le troupeau…;-)

Dès que avez posé le pied sur le chemin bordé d’arbres majestueux, l’aventure peut commencer. La fraîcheur des arbres vous aident à libérer vos poumons , le silence s’installe comme par magie. Deux kilomètres en descente, il faut assurer la marche .Le sentier est bien tracé mais accidenté donc prudence et surtout pas question de descendre en tongs. Le silence de ce lieux fait que les bavardages s’arrêtent comme par enchantement.

Tout au long du chemin, on découvre les arbres dont la fraîcheur nous envahit, puis un buisson qui nous fait découvrir une prairie où broutent quelques vaches.Dans un virage sur une hauteur d’un mètre apparaît un mûrier dont les fruits ont été rougis par le soleil. A 500 m du cours d’eau, bien qu’il soit encore caché par la forêt, on entend déjà le ruissellement .Chacun de nous a un petit pincement au cœur car dans quelques instants, nous allons découvrir la rivière et sa cascade.

Le temps s’arrête….nous sommes arrivés….Le saut du Chalard est là : magnifique eau pure que le soleil illumine à travers les arbres…des reflets d’agent sur les rochers… Cet endroit bien sur à une légende, il parait que les soirs de fort vent , on entend les cloches sonnaient au pied de la cascade. De mémoire c’est lors d’une bataille que des pillards ont volé les cloches d’une église proche du site. En s’enfuyant en carriole, leur vitesse ,dans la descente ,a fait basculer la cloche que aurait atterri au pied du gouffre….

C’était une parenthèse… Poursuivons notre randonnée.

La descente , c’est ce qu’il y a de plus facile. Au bord de l’ eau une nouvelle vague de fraîcheur nous envahit..Les sacs à dos remplis de casse-croûte, de bouteilles d’eau ou autres sont posés sur un gros rocher.

Pas besoin de pousser, chacun pose délicatement un pied dans l’eau froide et les éclaboussures commencent. Il faut maintenant atteindre l’autre rive,pour cela , nous nous sommes munis d’une corde pour assurer la traversée. Le plus téméraire se lance dans l’aventure , traverse le cours d’eau et accroche la corde à un arbre. Tous en short ou maillot de bain, on traverse avec prudence la rivière pour atteindre l’autre rive. C’est plein de pierres , de rochers, il faut assurer le pas. Mais à cet instant, il y a toujours une personne moins agile pour glisser et se retrouver les fesses dans l’eau. Gros éclats de rire et c’est partie pour une bataille d’eau en plein milieu du saut du chalard.

Après avoir franchi la rivière, nous escaladons les énormes rochers pour arriver au sommet et se pencher au dessus de la cascade.Le bruit de l’eau nous oblige à parler plus fort mais cela ne dure qu’un court instant car les arbres nous demandent de faire silence, hé oui…

Le retour vers l’autre rive est plus facile car nous sommes trempés et rien nous empêche de profiter de l’eau vive. D’énormes rochers plantés dans le cours d’eau nous servent de table de pique nique.Et c’est parti pour un goûter. A cet instant , nous échangeons nos impressions, super moment, chacun raconte ses sensations, ses peurs et son dépassement de soi….

Il faut penser au retour et là cela se complique car la côte est rude et toujours aussi accidentée.Mais pas de panique, on y arrivera. Nous avons remarqué que la vision des paysages en descendant n’était absolument pas la même en remontant. Les reflets du soleil sont plus pâles et les couleurs sont différentes….le soir approche…. Nous avions mis 15 ou 20 minutes pour descendre , il nous faudra compter un peu plus pour remonter.C’est dans la gaieté et la bonne humeur que nous repartons avec les sacs à dos plus légers. D’un pas très assuré, nous remontons, les enfants ne posent pas de problème pour les premières centaines de mètre mais après cela se complique….aie aie aie.

C’est l’heure d’inventer un nouveau jeu. Sur la partie démunie d’arbres, nous retrouvons les mûres, et c’est partie pour la cueillette….on se sert des gobelets (du pique nique) pour ne pas les écraser et c’est à celui qui le remplira le plus vite …c’est super…chacun court pour atteindre le premier le mûrier suivant… Le temps passe 15, 20 minutes et quelques centaines de mètres parcourus..ouf ouf . La côte est un peu raide et nous marchons la tête baissée et que ne voyons nous pas ????? Des petites pierres qui brillent de tous leurs éclats….un trésor…et c’est partie pour la chasse au trésor qui nous mène au parking….

Un peu fatigués, les jambes un peu dures, nous retrouvons les véhicules qui nous ramèneront aux »parenthèses imaginaires ».

Après la douche, un bon repas d’été , c’est autour d’une table bien gaie que nous retrouvons nos aventuriers. A cette heure de la journée, c’est dans leurs yeux que nous découvrons les merveilles de la nature… C’est dans cette partie du monde que je connais bien que les enfants s’endorment avec les étoiles du Périgord dans les yeux…

A bientôt pour une autre aventure


Pour compléter l’article de Martine, voici :

Un article complémentaire sur le site dordogne cachée avec des photos de la balade
http://www.ma-dordogne-cachee.fr/article-le-saut-du-chalard-104471082.html

Des précisions sur la légende évoquée par Martine
http://webetab.ac-bordeaux.fr/Etablissement/BDBorn/college/occitan/la%20legende%20d%27abjat/la%20legende%20d%27abjat.html

Le saut du Chalard pat Traumrune

Le saut du Chalard – Photo de Traumrune sous licence CC-BY-SA

 

Le saut du Chalard par Vincent Romac

Le saut du Chalard – Photo de Vincent Romac : http://vincent.romac.free.fr/

Le musée du chocolat Bovetti à Terrasson Lavilledieu

Voici une idée de visite très sympathique. Loin des sentiers battus et des plus grands sites, la ville de Terrasson Lavilledieu abrite la maison Bovetti qui propose de délicieux chocolats mais également un sympathique musée dédié au chocolat. Son histoire et toutes les étapes de la fabrication sont abordées de manière pédagogiques et ludiques.
D’astucieuses vitrines permettent de regarder les maîtres chocolatiers en pleine activité dans leur atelier et bien entendu, tout se termine par une dégustation.

Personnellement, j’aime ces musées de petite taille qui offrent des visites très intéressantes dans un temps assez court… A conseiller pour les petits comme pour les grands.

Toutes les informations utiles sont sur le site du chocolatier lui même
http://www.bovetti.com/fr/

Le musée du chocolat Bovetti

Le musée du chocolat Bovetti – Photo extraite du site http://www.bovetti.com

 

Le musée du chocolat Bovetti

Le musée du chocolat Bovetti – Photo extraite du site http://www.bovetti.com

 

Carnets de campagne en Dordogne

Cette semaine, la fameuse émission « Carnets de campagne » sur France Inter se promène en Dordogne… C’est sans aucun doute l’occasion de recueillir de nouvelles informations pour découvrir le Périgord.

Vous pouvez tout écouter en direct sur France Inter tous les jours de la semaine à 12h30 ou en podcast avec les liens ci-dessous :

Lundi : https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-10-mars-2014

Mardi : https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-11-mars-2014

Mercredi : https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-12-mars-2014

Jeudi : https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-13-mars-2014

Vendredi : https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-14-mars-2014

Carnet de campagne en Dordogne

Carnet de campagne en Dordogne